L’huile essentielle de Lavande aspic est un incontournable de la trousse d’urgence. On l’utilise le plus souvent pour soulager les brûlures superficielles, apaiser les piqûres d’insectes mais aussi pour favoriser la cicatrisation des petits problèmes de peau. En effet, elle est également reconnue pour ses propriétés réparatrice, régénérante et assainissante en ce qui concerne les problèmes cutanés.

Un peu d’histoire…

Cette espèce de Lavande provient de la même étymologie que la Lavande officinale dont nous vous avons déjà parlé il y a quelques semaines. Lavande vient du latin lavare qui signifie « laver ». En effet, autrefois on utilisait la lavande dans les lavoirs puis on en plaçait également dans le linge propre pour le parfumer. L’odeur fleurie très agréable de cette plante était très appréciée.

Les Egyptiens et les Grecs l’utilisaient également pour parfumer leurs bains.

Autrefois, toutes les espèces de Lavande étaient désignées sous le même nom de « spic » sans distinction. Ce n’est que vers les années 1750 qu’elles furent différenciées et classées selon leurs caractéristiques botaniques puis elles seront ensuite bien différenciées suivant leurs caractéristiques biochimiques.

La lavande aspic est une variété sauvage, non cultivée.

Cette espèce de Lavande contient une petite quantité de camphre ce qui la différencie en partie de la Lavande officinale. Son parfum est donc légèrement différent car plus camphré. C’est pour cela qu’elle n’est pas autant utilisée en parfumerie que la Lavande officinale.

Botanique

Nom commun : Lavande aspic
Nom botanique : Lavandula spica ou Lavandula latifolia
Famille : Lamiacées

Sous-arbrisseau poussant jusqu’à 800m d’altitude seulement (contrairement à Lavandula angustifolia). On la retrouve principalement dans la garrigue et les terrains arides et calcaires proches de la mer.

Partie distillée : Sommités fleuries
Période de récolte : A la fin de l’été

Principes actifs

Alcools terpéniques (monoterpénols) : Linalol, Bornéol (30-45%)
Oxydes :  1.8 cinéole (25-35%)
Cétones : Bornéone (camphre) (10%)

A la différence de la lavande officinale, cette espèce de Lavande contient très peu d’esters.

Propriétés thérapeutiques

Anticatarrhale, expectorante
Cicatrisante cutanée
Anti-infectieuse : antifongique, virucide, antibactérienne et antivirale
Détoxifiante, purifiante et assainissante
Antalgique, anti-inflammatoire

Indications

Brûlures, par exemple les coups de soleil
Pour soulager tout type de piqûres : insectes, méduses, scorpions, serpents, vives…
Cicatrisation et réparation de la peau : plaies, psoriasis, escarres…
Toux quinteuse
Mycoses (pied d’athlète), herpès labial, acné infecté
Poussées dentaires, céphalées

Pour les affections respiratoires : à utiliser en complément d’un traitement plus spécifique.

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois.

Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et présente très peu de toxicité.

Attention cependant, par précaution, vous devez toujours l’utiliser diluée pour les enfants en bas âge et diviser les doses par 2.

Recettes

La voie cutanée est la voie à privilégier, mais cette huile essentielle peut également s’utiliser par voie orale ou sublinguale.

Brûlure, plaie, acné :

Appliquez délicatement 3 à 6 gouttes pures dès que possible, et renouvelez 2 à 3 fois par jour.

Vous pouvez diluer dans une huile végétale si la zone est étendue.

Piqûres :

Appliquez 2 gouttes pures le plus rapidement possible après la piqûre. Renouvelez l’application régulièrement pendant 30 minutes.

Nos produits contenant de l’huile essentielle de Lavande aspic

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *