Les vacances arrivent et vous rêvez de partir avec vos enfants mais impossible pour eux de voyager sans être malade… Le mal des transports survient essentiellement en voiture mais aussi en bateau, avion… Rassurez-vous, il n’y a rien de grave et il existe des moyens naturels pour l’éviter et voyager en tout tranquillité. Nous allons vous donner les clés pour utiliser l’aromathérapie afin de prévenir le mal des transports et y remédier dès l’apparition des premiers symptômes.

Quelles en sont les causes ?

Le mal des transports est lié à une contradiction entre les informations reçues par les yeux qui perçoivent un mouvement et celles reçues par l’oreille interne. Ces informations sont transmises au cerveau pour être analysées et si les deux informations se contredisent, l’organisme ne peut pas juger ce qu’il se passe. C’est ce qu’on appelle communément le « mal des transports ».

Lorsque vous êtes assis en voiture, vos yeux perçoivent un mouvement à l’extérieur (route qui défile, virages…) mais en réalité votre organisme estime que vous ne vous déplacez pas physiquement. Ce phénomène crée une information contradictoire au niveau du cerveau qui ne peut pas adapter l’organisme au mouvement et engendre parfois des nausées et des vomissements. Plus le mouvement du véhicule est important et plus vous aurez de risque d’être malade.

Quels en sont les symptômes ?

Dans un premier temps, une sensation de mal-être et d’inconfort se fait ressentir dans la partie haute du ventre. Nausées, vomissements, vertiges, maux de tête, fatigue et pâleur sont les symptômes typiques du mal des transports.

En général, ces signes disparaissent à l’arrêt, quelques minutes après la sortie du véhicule. Ils peuvent aussi s’atténuer avec la répétition des voyages ou au bout de deux à trois jours en cas de déplacement prolongé.

Que faire pour prévenir le mal des transports ?

Vous devez éviter de manger des repas trop copieux, trop riche avant le départ ou même la veille. Privilégiez les repas légers.

Reposez-vous avant de partir.

Lors du voyage, restez calme et détendez-vous. Abstenez-vous de lire, d’écrire ou d’entreprendre une activité qui réclame votre attention visuelle. Regardez l’horizon et limitez la sensation de mouvement (soyez stable). N’hésitez pas à prendre l’air régulièrement et respirez profondément.

Les huiles essentielles en prévention :

Prenez la synergie d’huiles essentielles suivante avant et pendant le voyage sur un morceau de sucre ou un comprimé neutre :
1 goutte Mentha piperita (Menthe poivrée) + 1 goutte Zingiber officinale (Gingembre) + 1 goutte Citrus limon (Citron).

Ces trois huiles essentielles anti-nausées seront votre remède pour tous vos voyages.

Attention, cette recette est déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Pour les enfants à partir de 5 ans : n’utilisez qu’une goutte de Citrus limon (Citron) sur un morceau de sucre avant et pendant le voyage.

Nous vous conseillons également nos gélules Confort Hépatique à prendre la veille et le jour du départ.

Comment lutter avec l’aromathérapie quand les premiers symptômes se manifestent ?

Lorsque vous sentez venir les premiers symptômes, fermez les yeux quelques minutes, respirez calmement et profondément. Prenez l’air.

Respirez quelques gouttes d’huile essentielle de Mentha piperita (Menthe poivrée). Cette huile essentielle est anti-vomitive.

Dès les premiers symptômes, prenez la synergie d’huiles essentielles citée ci-dessus (1 goutte Mentha piperita + 1 goutte Zingiber officinale + 1 goutte Citrus limon sur un support neutre).

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *