Articles

Tous les mois, les femmes y ont droit, les symptômes ne trompent pas : fatigue, seins sensibles, irritabilité… En période de ménopause, elles doivent également faire face à bouffées de chaleur, maux de tête, de la fatigue, transpiration excessive… Pour aborder cette période avec plus de sérénité et de détente, l’aromathérapie vous propose une solution douce et naturelle : l’émulsion buvable « Phytofemina ».

Aujourd’hui, plus de 75 % des femmes ressentent ces symptômes désagréables, qui, pour certaines, peuvent se révéler particulièrement contraignants.

Le Syndrome Prémenstruel (SPM)

Chaque mois, 2 à 10 jours avant d’avoir leurs règles, les femmes doivent composer avec diverses manifestations plus ou moins intenses, aussi bien d’ordre émotionnel, physique que mental. La liste est longue, aussi, les femmes ne sont pas toutes à égalité en la matière. Lorsque certaines vont devoir faire face à une grande fatigue, des difficultés de concentration, d’autres vont avoir envie de manger des aliments sucrés, salés et gras tout en étant de mauvaise humeur… C’est que l’on appelle plus communément le syndrome prémenstruel, SPM.

Qu’est-ce que l’émulsion buvable “Phytofemina”?

Cette émulsion buvable contient une synergie d’Huiles Essentielles 100 % naturelles composée de :

Sauge sclarée

La Sauge sclarée (Salvia sclarea), riche en esters, mais aussi en diterpénols, monoterpènes, sesquiterpènes, sesquiterpenols, monoterpénols, possède des propriétés très intéressantes dans les troubles du cycle menstruel, en jouant notamment un rôle de régulateur hormonal. Par exemple, un mauvais équilibre hormonal peut déboucher sur la dysménorrhée, les fameuses douleurs qui accompagnent les règles. Pour en revenir à son rôle de régulateur hormonal, il est dû principalement à la présence du sclaréol (diterpénol), qui agit comme une clé activatrice de la chaîne enzymatique, nécessaire à la synthétisation des différentes hormones sexuelles. C’est pourquoi la présence de cette huile essentielle peut, selon les cas, encourager la fabrication d’œstrogènes, de progestérone ou d’androgènes.

Petit grain bigarade

Le Petit grain bigarade (Citrus aurantium SD feuilles), riche en acétate de linalyle, géranyle et néryle (esters), possède de réelles propriétés antispasmodiques, d’autant plus utiles si la personne est tendue, nerveuse. Cette huile essentielle aide à rétablir les rythmes biologiques : elle tempère les troubles du rythme cardiaque, du diaphragme et de la musculature intestinale, régularise les micro-contractions utérines et l’ouverture du col contemporaines des règles. La femme présentant une dysménorrhée a un rythme et une intensité des contractions utérines plus importants lors des règles, provoquant des crampes. Cette huile essentielle possède également des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. Elle contribue à redonner de la souplesse aux tissus uro-génitaux qui peuvent avoir tendance à se scléroser à la suite d’insuffisances fonctionnelles hormonales.

Cyprès toujours vert

Le Cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens), riche en monoterpènes et en sesquiterpènes, est un décongestionnant veineux. Il restaure l’élasticité et la perméabilité de la paroi veineuse et tonifie la circulation veineuse.

Estragon

L’Estragon (Artemisia dracunculus), riche en méthyle chavicol éther (plus de 70 % de sa composition), est antispasmodique et relaxante. Les éthers sont des antispasmodiques puissants qui détendent la musculature lisse de la sphère génitale, tout en ayant un effet apaisant au niveau psychologique. L’huile essentielle d’Estragon calme donc les spasmes utérins et tubaires douloureux et facilite la relaxation du col au moment des règles tout en jouant le rôle de décongestionnant veineux.

Romarin sb 1.8 cinéole

Le Romarin sb 1.8 cinéole (Rosmarinus officinalis) est un tonique circulatoire.

Girofle bouton floral

Le Girofle bouton floral (Syzygium aromaticum) est un stimulant général. En caractérologie, cette huile essentielle redonne confiance et apaise. Elle permet ici de mieux appréhender cette période.

L’émulsion buvable Phytofemina contient également deux extraits végétaux :

Gattilier

Le Gattilier (Vitex agnus-castus) aide à réduire et à soulager les symptômes du cycle menstruel. Plusieurs études ont montré son efficacité pour traiter les irrégularités du cycle menstruel et contribuer au bien-être féminin.

Sauge officinale

La Sauge officinale (Salvia officinalis) aide à régulariser les cycles menstruels et calme les douleurs. Elle agit également à la ménopause pour combattre les bouffées de chaleur et autres symptômes liés à cette période.

Conseils d’utilisation

Ce produit est contre-indiqué pour les patients souffrant d’un cancer oestrogéno-dépendant ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes.

Cycles irréguliers

Diluez une dose de 5ml dans un demi-verre d’eau le matin et le soir pendant un mois.

Douleurs menstruelles / Ménopause

Diluez une dose de 5 ml dans un demi-verre d’eau dès les premières douleurs, 2 à 3 fois par jour, pendant la durée du cycle.

Comptez 2 ou 3 cycles avant de ressentir pleinement les effets.

En adoptant une hygiène de vie saine, en écoutant votre corps durant cette période qui peut être compliquée et en ajoutant l’émulsion buvable « Phytofemina » à l’équation, vous avez la possibilité de dompter durablement ces inconforts de manière douce et totalement naturelle.

Promo Phytofemina

Douleurs, picotements, chevilles et pieds gonflés… Le syndrome des jambes lourdes touche en majeure partie les femmes et principalement les adultes. Aggravé par la chaleur, ce phénomène dû à une insuffisance veineuse est d’autant plus fréquent en été. D’autres facteurs de risque entrent en compte, tels que le surpoids, le manque d’activité physique et les professions impliquant une station debout prolongée.

A quoi est due la sensation de jambes lourdes ?

Pour oxygéner les différents tissus, le cœur propulse le sang à travers le corps. Une fois l’oxygène libéré par le sang, les veines se chargent de ramener le sang vers le cœur et les poumons. C’est ce qu’on appelle le retour veineux.

Lorsque le retour veineux ne se fait pas correctement notamment du bas (les pieds) vers le haut (le cœur), le sang stagne au niveau des jambes. Une musculature insuffisante des mollets ainsi qu’une défaillance des valvules (sorte de clapets empêchant le sang de redescendre) sont notamment responsables de cette anomalie.

La sensation de jambes lourdes indique donc une mauvaise circulation veineuse qui peut parfois engendrer des complications, comme des varices. On parle alors d’insuffisance veineuse.

Les jambes lourdes sont souvent une alerte à l’apparition de varices. Dès que vous commencez à ressentir ses symptômes, réagissez !

Que faire pour prévenir les jambes lourdes ?

Bougez !

Pratiquez une activité physique régulière. La marche ou le vélo restent les meilleures activités, à pratiquer au moins 20 min par jour afin de relancer votre circulation veineuse et mobiliser les muscles de vos jambes.

Si vous n’avez pas la possibilité d’effectuer ces activités, prenez le temps plusieurs fois dans la journée d’effectuer cet exercice simple qui activera votre circulation : tenez-vous debout droit, montez sur vos demi-pointes et redescendez en posant vos talons au sol. Répétez le mouvement 10 fois.

Un régime adapté

Ne mangez pas trop salé ! Le sel favorise la formation d’œdèmes. Faites le plein de protéines, de fruits et légumes riches en vitamines et en antioxydants. Buvez 2 litres d’eau par jour. 

Attention à ce que vous portez

Evitez de porter des vêtements trop serrés qui compriment les vaisseaux sanguins. De plus, les talons hauts et les chaussures trop plates sont à éviter. La chaussure idéale a un talon compris entre 2 et 5 cm. Les plus coquettes choisiront des chaussures au talon compensé. Vous pouvez aussi opter pour les bas de contention, en particulier lorsque vous prenez l’avion.

Les astuces pour prendre soin de vos jambes

Pour un soulagement immédiat, passez un jet d’eau froide sur vos jambes. Cela aidera le sang à circuler pour réchauffer vos jambes, stimulera les tissus et resserrera les capillaires sanguins.

Prenez l’habitude de masser vos jambes. Pour améliorer votre circulation, vous pouvez également les surélever dès que vous restez dans une même posture trop longtemps.

Les solutions Panacea Pharma

Nous avons créé la gamme Circulation pour traiter les faiblesses veineuses des membres inférieurs, varices, jambes lourdes et douloureuses.

Voie orale :
Gélules Veinotop

Ce complément alimentaire à base d’huiles essentielles aide à fluidifier le sang et détend la musculature veineuse pour lutter contre les faiblesses veineuses.

Prenez 1 gélule, 1 à 2 fois par jour.
Attention, elles sont toutefois déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans.

Voie cutanée :
Gel Jambes Légères – Circulation

Il active la circulation pour soulager rapidement les jambes lourdes et douloureuses. Il contribue également à diminuer l’œdème des membres inférieurs lorsque vos chevilles sont gonflées.

Massez vos jambes avec le gel Jambes Légères matin et soir ou dès que le besoin s’en fait ressentir. Remontez toujours des chevilles vers les cuisses, pour relancer la circulation.

Vous souffrez régulièrement de douleurs articulaires et musculaires, vous vous sentez « rouillé » et raide, nous avons LA solution pour vous : l’huile de soin Panaceum. C’est le soin idéal en cas de raideurs matinales, d’arthrose, d’arthrite, ou encore de tensions musculaires dues à de mauvaises positions au travail ou en voiture.

Composition

Cette huile de soin contient une synergie d’Huiles Essentielles 100% naturelles composée de :

Romarin SB bornéone

Le Romarin SB bornéone (Rosmarinus officinalis) est myorelaxant et décontractant grâce à sa composition riche en bornéone/camphre (cétone). Il permet d’agir sur les contractures musculaires, crampes, rhumatismes et arthrose. En caractérologie, cette huile essentielle est celle du « vieillard rigide, sclérosé ». Elle agit sur les maux de la vieillesse.

Lavandin

L’huile essentielle de Lavandin (Lavandula hybrida) est antalgique et anti-inflammatoire. Riche en monoterpénols et en esters (acétate de linalyle et de neryle) mais aussi grâce à sa faible concentration en camphre (en comparaison à Lavandula angustifolia qui n’en contient pas), elle permet d’agir sur les crampes, contractures musculaires du sportif avec son action myorelaxante.

Menthe des champs et Menthe poivrée

La Menthe des champs (Mentha arvensis) et la Menthe poivrée (Mentha piperita) sont des antalgiques polyvalents qui apportent une sensation de fraicheur grâce au menthol. Elles agissent sur les douleurs des sciatiques, migraines, céphalées…

Gaulthérie odorante

L’huile essentielle de Gaulthérie odorante (Gaultheria fragrantissima), composée à 99% de salicylate de méthyle, ester doté d’une fonction phénol, est une anti-inflammatoire et antispasmodique puissante. Elle a une action sur tous les traumatismes tels que hématomes, ecchymoses, déchirures, élongations, entorses, contusions, courbatures, rhumatismes articulaires ou musculaires, tendinites, crampes…

Eucalyptus citronné

L’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora ou Corymbia citriodora) est riche en citronnellal, un aldéhyde ayant une action anti-inflammatoire qui complète celle du salicylate de méthyle. L’huile essentielle d’Eucalyptus citronné est myorelaxante et se révèle très intéressante dans les cas de fibromyalgie, élongations, lumbagos ou contractures. Cette huile essentielle a également une action antalgique et antirhumatismale pouvant agir sur les polyarthrites rhumatoïdes ou les tendinites.

Camphrier et Eucalyptus radié

Les huiles essentielles de Camphrier (Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole) et d’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), sont riches en 1.8 cinéole, oxyde permettant d’activer la micro-circulation locale. Les échanges vasculaires et énergétiques sont améliorés.

Genévrier commun

L’huile essentielle de Genévrier commun (Juniperus communis), riche en monoterpènes, est anti-inflammatoire et antalgique. Elle a une très grande action en cas de sciatique ou rhumatisme.

Helichryse ou Immortelle

L’Helichryse ou Immortelle (Helichrysum italicum) est anti-inflammatoire. C’est l’Huile Essentielle de la circulation sanguine. C’est l’anti-hématome la plus puissante connue. Elle agit aussi bien sur les hématomes internes que externes de façon remarquable. Elle détruit les caillots par action enzymatique.

Girofle Clou

L’huile essentielle de Girofle Clou (Syzygium aromaticum), riche en eugénol (phénol), est un anti-inflammatoire et un antalgique polyvalent. Il freine la formation d’œdèmes et d’arthrite. Elle est également tonique et stimulante.

Conseils d’utilisation

Huile de soin Panaceum - Antalgique Cette huile de massage aux huiles essentielles 100 % naturelles améliore la souplesse des articulations et le bien être corporel.

Dans quels cas vous sera-t-elle utile ?

Les maux de la vieillesse : rhumatismes articulaires ou musculaires, fibromyalgie, élongations, lumbagos, polyarthrites rhumatoïdes, sciatique…

Les maux des sportifs : crampes, contractures musculaires, déchirures, élongations, entorses, courbatures, tendinites…

En cas de traumatismes : hématomes, ecchymoses, contusions…

Et aussi, maux de tête et céphalées.

Comment l’appliquer ?

Pour un bienfait optimal, massez les parties du corps (dos, bras, jambes, nuque, mains) en insistant sur les zones douloureuses.

Les produits de la gamme Douleurs & Tensions

Les vacances arrivent et vous rêvez de partir avec vos enfants mais impossible pour eux de voyager sans être malade… Le mal des transports survient essentiellement en voiture mais aussi en bateau, avion… Rassurez-vous, il n’y a rien de grave et il existe des moyens naturels pour l’éviter et voyager en tout tranquillité. Nous allons vous donner les clés pour utiliser l’aromathérapie afin de prévenir le mal des transports et y remédier dès l’apparition des premiers symptômes.

Quelles en sont les causes ?

Le mal des transports est lié à une contradiction entre les informations reçues par les yeux qui perçoivent un mouvement et celles reçues par l’oreille interne. Ces informations sont transmises au cerveau pour être analysées et si les deux informations se contredisent, l’organisme ne peut pas juger ce qu’il se passe. C’est ce qu’on appelle communément le “mal des transports”.

Lorsque vous êtes assis en voiture, vos yeux perçoivent un mouvement à l’extérieur (route qui défile, virages…) mais en réalité votre organisme estime que vous ne vous déplacez pas physiquement. Ce phénomène crée une information contradictoire au niveau du cerveau qui ne peut pas adapter l’organisme au mouvement et engendre parfois des nausées et des vomissements. Plus le mouvement du véhicule est important et plus vous aurez de risque d’être malade.

Quels en sont les symptômes ?

Dans un premier temps, une sensation de mal-être et d’inconfort se fait ressentir dans la partie haute du ventre. Nausées, vomissements, vertiges, maux de tête, fatigue et pâleur sont les symptômes typiques du mal des transports.

En général, ces signes disparaissent à l’arrêt, quelques minutes après la sortie du véhicule. Ils peuvent aussi s’atténuer avec la répétition des voyages ou au bout de deux à trois jours en cas de déplacement prolongé.

Que faire pour prévenir le mal des transports ?

Vous devez éviter de manger des repas trop copieux, trop riche avant le départ ou même la veille. Privilégiez les repas légers.

Reposez-vous avant de partir.

Lors du voyage, restez calme et détendez-vous. Abstenez-vous de lire, d’écrire ou d’entreprendre une activité qui réclame votre attention visuelle. Regardez l’horizon et limitez la sensation de mouvement (soyez stable). N’hésitez pas à prendre l’air régulièrement et respirez profondément.

Les huiles essentielles en prévention :

Prenez la synergie d’huiles essentielles suivante avant et pendant le voyage sur un morceau de sucre ou un comprimé neutre :
1 goutte Mentha piperita (Menthe poivrée) + 1 goutte Zingiber officinale (Gingembre) + 1 goutte Citrus limon (Citron).

Ces trois huiles essentielles anti-nausées seront votre remède pour tous vos voyages.

Attention, cette recette est déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Pour les enfants à partir de 5 ans : n’utilisez qu’une goutte de Citrus limon (Citron) sur un morceau de sucre avant et pendant le voyage.

Nous vous conseillons également nos gélules Confort Hépatique à prendre la veille et le jour du départ.

Comment lutter avec l’aromathérapie quand les premiers symptômes se manifestent ?

Lorsque vous sentez venir les premiers symptômes, fermez les yeux quelques minutes, respirez calmement et profondément. Prenez l’air.

Respirez quelques gouttes d’huile essentielle de Mentha piperita (Menthe poivrée). Cette huile essentielle est anti-vomitive.

Dès les premiers symptômes, prenez la synergie d’huiles essentielles citée ci-dessus (1 goutte Mentha piperita + 1 goutte Zingiber officinale + 1 goutte Citrus limon sur un support neutre).

 

Spray Anti-Douleurs Kaodol : soulager naturellement vos douleurs au quotidien

Il vous arrive souvent de vous faire des petits bobos comme une entorse, un coup sur le meuble du salon ou alors vous êtes un sportif régulier (ou occasionnel) et vous souffrez souvent de douleurs, claquages, élongations, mal de dos, nous avons la solution !

Nous vous proposons cette semaine de découvrir notre spray anti-douleurs Kaodol qui vous accompagnera au quotidien lors de vos séances de sport ou à la maison pour vous soulager.

Composition

Ce spray contient une synergie d’Huiles Essentielles 100% naturelles qui soulage rapidement vos muscles et vos articulations après un effort. Il est composée de :

Romarin SB bornéone

Romarin SB bornéone (Rosmarinus officinalis) est myorelaxant et décontractant grâce à sa composition riche en bornéone (camphre). Il permet d’agir sur les contractures musculaires, crampes, rhumatismes et arthrose. En caractérologie, cette huile essentielle est celle du « vieillard rigide, sclérosé ». Elle agit sur les maux de la vieillesse.

Lavandin

Le lavandin (Lavandula hybrida) est antalgique et anti inflammatoire. Riche en monoterpénols et en esters mais aussi grâce à sa faible concentration en camphre (en comparaison à Lavandula angustifolia qui n’en contient pas), elle permet d’agir sur les crampes, contractures musculaires du sportif avec son action myorelaxante

Lavande aspic

La lavande aspic (Lavandula latifolia) est antalgique et anti inflammatoire.

Menthe des champs

La menthe des champs (Mentha arvensis) est un antalgique polyvalent qui apporte une sensation de fraicheur grâce au menthol. Elle agit sur les douleurs des sciatiques, migraines, céphalées…

Gaulthérie odorante

La gaulthérie odorante (Gaultheria fragrantissima), composée à 99% de salicylate de méthyle, est une anti inflammatoire et antispasmodique puissante. Elle a une action sur tous les traumatismes tels que hématomes, ecchymoses, déchirures, élongations, entorses, contusions, courbatures, rhumatismes articulaires ou musculaires, tendinites, crampes…

Genévrier commun

Le genévrier commun (Juniperus communis), riche en monoterpènes, est anti inflammatoire et antalgique. Elle a une très grande action en cas de sciatique ou rhumatisme.

Helichryse ou Immortelle

L’helichryse ou immortelle (Helichrysum italicum) est anti inflammatoire. C’est l’huile essentielle de la circulation sanguine. C’est l’anti hématome la plus puissante connue. Elle agit aussi bien sur les hématomes internes que externes de façon remarquable. Elle détruit les caillots par action enzymatique.

Girofle Clou

Le clou de girofle  (Syzygium aromaticum) est anti inflammatoire. Il freine la formation d’œdèmes et d’arthrite.

Spray anti-douleurs Kaodol

Conseils d’utilisation :

Le format spray permet une utilisation pratique, idéale pour les sportifs. Il existe sous deux formats :

Frictionnez autant de fois que nécessaire les zones douloureuses.

Il existe également en format Roll on Gel  pour une action ultra rapide et une pénétration immédiate, profonde et durable, ne glisse pas, ne tache pas. Masser autant de fois que nécessaire les zones ciblées, il s’utilise sur l’ensemble du corps.

Huile essentielle d'Hélichryse Italienne - Immortelle (Helichrysum italicum)

L’huile essentielle d’hélichryse italienne est un anticoagulant et anti-hématome très puissant, d’où son surnom d’huile du boxeur. Nous vous faisons aujourd’hui découvrir cette huile essentielle extraordinaire que l’on retrouve très souvent dans les listes d’indispensables malgré son prix élevé, tant elle devient rapidement privilégiée pour soigner les petits bobos quotidiens.

Un peu d’histoire…

Son nom vient du grec « Helios » : soleil, et de « Chrysos » : or, allusion à la couleur et la disposition des fleurs de cette plante ressemblant à des petits soleils. Cette plante, aussi connue sous le nom d’immortelle en référence à ses fleurs qui ne se fanent pas, s’utilise depuis l’Antiquité. Dans la mythologie grecque, elle est employée en symbole de l’immortalité par Apollon. D’ailleurs, Théophraste, puis Pline et Dioscoride, mentionnaient déjà l’hélichryse dans leurs écrits.

Cette plante fut ensuite délaissée et ce n’est qu’au XIXème siècle qu’elle fut réutilisée avec Napoléon, puis dans les hôpitaux pendant la seconde guerre mondiale. Mais son utilisation thérapeutique ne fut réellement mise en œuvre qu’au XXème siècle lorsqu’on découvrit l’ensemble de ses propriétés extraordinaires.

La présence d’azulène donne à l’huile essentielle d’immortelle sa couleur vert émeraude si spécifique.
En effet, le genre Helichrysum compte plus de 400 espèces et seulement quelques-unes s’utilisent dans le domaine thérapeutique : H. angustifolium, H. gymnocephalum, H. bractiferum. Attention à ne pas les confondre car elles n’ont pas la même composition biochimique et, par conséquent, elles ont une activité thérapeutique différente. De plus, son prix élevé s’explique du fait du rendement de distillation très bas et de la faible disponibilité de cette huile essentielle par rapport à une demande forte et croissante.

Botanique

Nom commun : Hélichryse italienne, Immortelle
Nom botanique : Helichrysum italicum
Famille : Astéracées

Plante d’environ 20 à 30cm de haut avec des feuilles très fines, alternées et argentées.

Partie distillée : Sommités fleuries
Origine : Corse, Balkans

Principes actifs

Esters terpéniques : acétate de néryle (30 à 45%)
Cétones terpéniques : β-diones (5 à 10%)
Sesquiterpénes : Italicène, γ-curcumène (15 à 20%)
Monoterpènes : Limonène, Pinènes (15 à 20%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-hématome très puissante, anticoagulante, antiphlébitique : c’est LA plante de la circulation sanguine !
Anti-inflammatoire, Antalgique
Antispasmodique
Cicatrisante cutanée
Hypocholestérolémiante, elle va aider à faire baisser le taux sanguin de cholestérol.

Indications

Hématomes, phlébites, prévention de chirurgie
Arthrites, tendinites, déchirures musculaires, élongations
Couperose
Hypercholestérolémie

Contre-indications

Cette huile essentielle ne doit pas être utilisée chez les patients sous traitement anticoagulant, ni chez la femme enceinte et le bébé sans avis d’un médecin aromathérapeute.

Recettes

Hématomes, Coups

Récents : 2 à 6 gouttes pures (en fonction de l’étendue du coup) à appliquer immédiatement localement en massage. Vous pouvez aussi répétez 3 à 4 fois dans la journée selon le besoin.
Pour les enfants, il faut diluer dans une huile végétale d’Arnica.

Anciens : 2 gouttes d’Helichrysum italicum + 2 gouttes de Lavandula angustifolia + 2 gouttes Rosmarinus officinalis sb 1.8 cinéole diluées dans une huile végétale de Millepertuis. Appliquez ce mélange 2 à 3 fois par jour pendant plusieurs jours.

Entorses

Mélangez 2 gouttes d’Helichrysum italicum + 2 gouttes d’Eucalyptus citriodora diluées dans une huile végétale d’Arnica (4 gouttes). Appliquez localement plusieurs fois par jour pendant 3 jours.

Prévention de chirurgie

Grâce à ses propriétés réparatrices et anti-hématomes puissantes, vous pouvez appliquer 1 à 2 gouttes (suivant l’étendue) pures sur la zone concernée en prévention avant une intervention chirurgicale.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’hélichryse italienne

Huile essentielle de Gingembre (Zingiber officinale)

Le gingembre est très utilisé en tant qu’épice mais ses propriétés médicinales, notamment aphrodisiaques, sont reconnus depuis des siècles. En aromathérapie, l’huile essentielle de Gingembre stimule la digestion et possède des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, on l’utilise par exemple en cas de nausées ou contre le mal des transports. Elle apporte également tonus et énergie.

Un peu d’histoire…

Le nom Gingembre vient du sanskrit Singabera qui signifie “en forme de corne”, en lien avec la forme particulière du rhizome de gingembre.
Le Gingembre, originaire d’Asie, est une plante incontournable de la médecine chinoise et ayurvédique depuis plusieurs siècles. On l’utilisait traditionnellement, en Asie, pour ses propriétés digestives et aphrodisiaque, tonifiante.
Dioscoride, médecin grec du 1er siècle, décrira le gingembre et son utilisation médicinale dans son traité “De Materia medica”.
De nos jours, le gingembre est connu pour ses vertus aphrodisiaques et ses propriétés anti-nauséeuses. Il est également très apprécié en cuisine pour son goût chaud et piquant.

Botanique

Nom commun : Gingembre
Nom botanique : Zingiber officinale
Famille : Zingibéracées

Plante vivace tropicale d’environ 0.90m de haut avec des feuilles persistantes lancéolées et des fleurs blanches et jaunes.

Partie distillée : Rhizome
Origine : Madagascar, Bénin, Côte d’Ivoire

Principes actifs

Terpènes : α-pinène, camphène, limonène, β-phellandrène (15%)
Sesquiterpènes : γ-bisabolène, zingibérène, β-sesquiphellandrène, ar-curcumène (60%)
Sesquiterpénols : nérolidol, zingibérénol (3%)

Propriétés thérapeutiques

Stimulante digestive : carminative (favorise l’expulsion des gaz intestinaux, tout en réduisant leur production), stomachique (aide au fonctionnement de l’estomac et favorise la digestion), régulatrice du transit intestinal.
Tonique : anti-dépresseur physique et psychique, aphrodisiaque, tonique général
Antalgique
Anti-inflammatoire
Zingiber officinale

Indications

Flatulences, indigestion, constipation, inappétence, nausées, mal des transports Douleurs articulaires et rhumatismales
Bronchites catarrhales chroniques
Impuissance

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et par les enfants de plus de 3 ans.
Elle peut manifester des irritations cutanées à l’état pur chez certaines personnes.

Recettes

Nausées de grossesse

1 à 2 gouttes sur un support neutre (morceau de sucre, comprimé neutre, miel…), à garder sous la langue.

Nausées (hors grossesse) et mal des transports

2 gouttes de Citrus limon + 1 goutte de Zingiber officinale + 1 goutte de Mentha piperita sur un support neutre à garder sous la langue avant de partir et quand on en ressent le besoin pendant le voyage

Constipation

Voie orale : 1 goutte de Cinnamomum verum Ecorce + 1 goutte de Zingiber officinale + 1 goutte de Rosmarinus officinalis sb verbénone sur un support neutre après chaque repas.

Digestion

Voie cutanée : 2 gouttes de Zingiber officinale dans une huile végétale (dilution à 50%) en massage sur l’abdomen.

Nos produits contenant de l’huile essentielle de gingembre

Huile essentielle d'Ylang-Ylang (Cananga odorata)

L’ylang-ylang est une plante très appréciée des parfumeurs pour son odeur florale et épicée, mais elle recèle également de nombreuses vertus. En aromathérapie, l’huile essentielle d’ylang-ylang est employée comme tranquillisant. Elle régule le système nerveux et permet de combattre le stress et la dépression. Elle régule également la tension artérielle et le rythme cardiaque. L’huile essentielle d’ylang-ylang est relaxante et propice au plaisir des sens.

Un peu d’histoire…

L’ylang-ylang est un arbre originaire des Philippines. Son nom lui a d’ailleurs été donné par les Philippins et signifie “la fleur des fleurs”. Charmé par leur odeur suave et envoutante, un marin commença à en distiller les fleurs, à Manille aux Philippines. En Indonésie, les fleurs d’ylang-ylang sont traditionnellement répandues sur la couche des jeunes mariés pour stimuler leur nuit de noces.

Très rapidement, la distillation s’organise à plus grande échelle, essentiellement pour la parfumerie. L’ylang-ylang est introduit notamment à la Réunion, puis à Madagascar, aux Comores et à Mayotte où il s’acclimate facilement avec la chaleur humide des forêts tropicales.

Cette huile essentielle devient célèbre en 1926 avec le parfum Bois des Iles de Coco Chanel. Son odeur florale, épicée, chaude et envoutante séduit rapidement le milieu de la parfumerie et on la retrouve aujourd’hui dans de nombreux parfums. La distillation de cette huile essentielle, pouvant durer jusqu’à 20h, permet de recueillir plusieurs fractions avec des compositions légèrement différentes. L’aromathérapie utilise l’huile essentielle d’ylang-ylang à distillation complète, plus équilibrée chimiquement et plus riche thérapeutiquement. De son côté, la parfumerie préférera utiliser les premières fractions (recueillies en début de distillation) car plus fines et plus odorantes.

Botanique

Nom commun : Ylang-Ylang
Nom botanique : Cananga odorata
Famille : Annonacées

Arbre de 2 à 3m de haut au feuillage persistant. Il peut atteindre jusqu’à 30m de haut dans son milieu naturel (hors culture).

Partie distillée : Fleur

Principes actifs

Alcools terpéniques : Linalool (5 à 10%)
Sesquiterpènes : α-farnésène (5 à 10%), Germacrène-D (15 à 30%), β-caryohyllène (10 à 20%)
Esters terpéniques : acétate de géranyle (5 à 15%), acétate de benzyle (10%), benzoate de benzyle (5 à 10%)
Phénols aromatiques : paracrésol (5%)
Phénols M-éther : paracrésol M-éther (15%)

Propriétés thérapeutiques

Equilibrante nerveuse : sédative et relaxante pour les personnes trop excitées, tonique et euphorisante pour les personnes dépressives.
Calmante cardiaque et hypotensive : tranquillisante, elle permet de réguler la tension artérielle et le rythme cardiaque.
Antispasmodique puissante : elle aide à décontracter les muscles en cas de spasmes.
Antidouleurs : elle est antalgique et anti-inflammatoire.
Aphrodisiaque : tonique sexuelle (féminin), elle aide à exprimer ses émotions et sa sensualité.
Tonique circulatoire
Régénérant et tonique cutanée
Tonique capillaire
Cananga odorata

Indications

Hypertension artérielle, tachycardie
Fatigue sexuelle, frigidité
Stress, angoisse, insomnies, dépression
Douleurs musculaires intenses (contractures, crampes…)
Chute de cheveux
Douleurs spasmodiques

Contre-indications

Cette huile essentielle est déconseillée chez la femme enceinte pendant les 3 premiers mois de grossesse et chez l’enfant de moins de 3 ans.
Elle peut manifester des irritations cutanées à l’état pur chez certaines personnes.
En raison de ses propriétés hypotensives, il faut l’éviter en cas d’hypotension.
Son odeur entêtante peut déranger lorsqu’elle est trop dosée.

Recettes

Insomnies, Angoisses, Stress

Voie cutanée : 1 goutte sur les poignets 3 à 4 fois par jour ou 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Lavandula angustifolia dans 10ml d’huile végétale en massage sur le plexus solaire et le dos.

En diffusion : Quelques gouttes dans votre diffuseur.

Chute de cheveux

Ajoutez simplement 2 gouttes à votre dose de shampoing habituelle, laissez agir 5 minutes puis rincez abondamment.

Douleurs musculaires intenses

2 gouttes pures ou diluées sur les poignets, 3 fois par jour et respirer avec la méthode d’olfactothérapie.

Voie cutanée : 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Chamaemelum nobile + 10 gouttes d’huile végétale, à utiliser en massage sur la zone douloureuse.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’ylang-ylang

Bien digérer, c’est bien assimiler et bien éliminer !

Vous connaissez l’adage de Molière : “Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger !”

C’est logique, mais l’acte de manger, s’il fait partie des essentiels pour exister, fait aussi partie des plaisirs de la vie ; alors nous sommes gourmands. Si ce n’était que cela, cela n’aurait pas de lourdes conséquences sur la santé, il suffirait de nous mettre de temps en temps au régime et nos organismes seraient en mesure de supporter nos excès passagers.

Mais voilà que nous les empoisonnons constamment par une alimentation industrielle, bourrées d’additifs, de colorants, d’exhausteur de goût, de perturbateurs endocriniens. La nourriture industrielle nous tue à petit feu et la médecine ne peut rien contre cela.

La santé du monde va mal et plus le marché mondial augmente, plus les problèmes tels que l’obésité, le diabète, les maladies de foie, le cancer de l’estomac augmentent eux aussi.

Alors l’évidence parle d’elle-même ; rejetez ou évitez au maximum les produits alimentaires industriels : biscuits, bonbons, pizzas toutes faites, plats préparés, sucreries en tout genre, chips, sodas et autres cochonneries qui n’ont aucun pouvoir nutritif mais qui vous polluent, vous empoisonnent.

Je vous donne une image simple, imaginez que les rues soient jonchées d’ordures ménagères au point que les services de nettoyage ne peuvent plus les enlever ; cela attire les rats, les microbes, les odeurs pestilentielles, bref, les maladies.

Eh bien c’est ce qui se passe dans les corps pollués par de la mauvaise nourriture, trop grasse, hyper sucrée, bourrée de produits chimiques qui s’accumulent dans nos organes jusqu’à un point fatal. Est-ce que cela peut se comparer aux bons curry, dholl puri, légumes et poissons frais, fruits de saisons préparés à la maison ?

Alors soyez plus sérieux, faites-vous plaisir en mangeant mieux, et réapprenez à votre corps à assimiler les éléments nutritifs indispensables à la vie et à éliminer les toxines.

Pour vous aider, il y a chez Panacea Pharma trois traitements naturels que j’ai conçus et qui sont utilisés en Europe depuis des décennies.

Gélule Confort Digestif – Digestion ; sa formule d’huiles essentielles est spécialement conçue pour aider à l’assimilation de la nourriture et à l’élimination toxinique.

En cas de digestion lente, d’estomac paresseux, de ballonnements, de somnolence après les repas, prenez 2 gélules 10 mn après avoir fini de manger.

En cas de repas de fête durant lequel vous avez vraiment abusé, reprenez 2 gélules 30 mn après la première prise (et mettez-vous au régime les trois jours suivants 😉 ).

Vous pouvez faire des cures régulières pendant 15 jours, 2 gélules après le repas du midi et du soir et vous vous sentirez beaucoup mieux. Vous dormirez mieux la nuit, vous serez plus légers, et si vous faites un effort qualitatif sur l’alimentation, vous perdrez du poids.

Si votre organisme est vraiment surchargé, que vous avez régulièrement des nausées, des fatigues récurrentes, une haleine douteuse, une langue chargée le matin, cela signifie que votre foie n’en peut plus. Il est épuisé et ne peut plus assumer correctement ses fonctions.

Un remède, Gélule Confort Hépatique – Foie. Une cure de 2 semaines, 1 gélule avant les 2 ou 3 repas.

L’association de menthe, romarin, citron et autres huiles essentielles à la composition et aux effets bien contrôlés va aider votre foie à se détoxifier, se régénérer afin de pouvoir correctement remplir ses fonctions qui sont vitales pour votre organisme.

Une petite astuce, le matin à jeun, buvez un verre d’eau chaude ou de thé vert avec quelques gouttes de jus de citron. Au bout de quelques jours, cette « douche intérieure » devient indispensable tellement cela fait du bien.

Enfin, si vous souffrez d’aigreurs à l’estomac, de reflux ou d’hyper acidité gastrique, un remède, Comprimé Confort Gastrique – Estomac ! 2 comprimés quand vous avez mal, à avaler (ne pas croquer) avec de l’eau. Vous pouvez en prendre plusieurs fois par jour (Ne dépassez pas 8 comprimés par jour, même si ce sont des produits naturels).

Mais attention, si cela perdure, il vous faut consulter un médecin, vous souffrez peut-être d’un ulcère à l’estomac.

Voici 3 traitements naturels qui vont vraiment vous aider à relancer votre métabolisme digestif (ensemble des transformations), mais avant tout, mangez mieux, ne laissez pas vos enfants avaler n’importe quoi.

Pour finir, voici une astuce toute simple mais combien salvatrice : marchez !

Marchez tous les jours, avant ou après les repas, et vous verrez combien c’est salutaire.

Précautions : ne pas donner aux enfants de moins de 7 ans. De 7 à 12 ans, divisez la dose par deux. Pour les femmes enceintes, ne pas dépasser 2 gélules Confort Digestif – Digestion par jour, 1 gélule Confort Hépatique – Foie, et 3 comprimés Confort Gastrique – Estomac.

Essentiellement vôtre,

Philippe Mailhebiau