Articles

Huile essentielle de Niaouli

Jusqu’au début des années 1970, le Niaouli était assez méconnu du grand public. Originaire de Nouvelle Calédonie puis introduit à Madagascar et en Australie, ce n’est qu’après avoir découvert ses propriétés majeures et la facilité de son exploitation qu’elle s’est fortement développée en aromathérapie. Elle est aujourd’hui une des huiles essentielles les plus utilisées.

L’huile essentielle de Niaouli est souvent appelée « goménol » à cause de sa fabrication sur le territoire de la tribu de Gomen en Nouvelle Calédonie. A l’origine, les indigènes de cette tribu mâchaient les feuilles de Niaouli pour soigner certaines blessures. Observant cette utilisation, l’industriel Francais, Jules Prevet de retour en France étudia cette plante et déposa ensuite la marque Goménol en 1893. Il commercialisa ensuite divers produits dérivés.

Botanique

Nom commun : Niaouli

Nom botanique : Melaleuca quinquenervia

Famille : Myrtacées

Arbre d’une quinzaine de mètres de hauteur, au tronc blanc et à l’écorce molle.  

Partie distillée : La feuille

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (50-65%)

Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol, viridiflorol (10-15%)

Terpènes : Alpha et Beta pinènes, Limonène, Alpha phellandrène, Beta caryophyllène (20-25%)

Propriétés thérapeutiques

Bon anti infectieux ORL et respiratoire, et génito-urinaire

Antivirale, antibactérienne, antifongique, anticatarrhale, expectorante, anti-inflammatoire

Antispasmodique

Indications

Infections virales de tout type : Grippe, mononucléose, zona, herpès, gastro-entérite virale, hépatite virale

Bronchite, rhinopharyngite, sinusite, rhume

Otite

Asthme

Contre-indications

Déconseillée aux femmes enceintes et chez les enfants en bas âge.

Recettes

Pour les infections virales : à utiliser en synergie avec Ravintsara et Melaleuca alternifolia. Par voie interne, 1 à 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.

Pour l’asthme : à utiliser diluer dans une huile végétale (5%). Appliquer dans le haut du dos et masser (ne pas appliquer sur la poitrine)

L’hiver arrive et vous ne voulez pas tomber malade comme chaque année ? Cette fois ci, vous préférez prévenir que guérir ? Nous avons la solution pour vous.

Pour stimuler son système immunitaire ou dans le cas d’une infection (grippe, coupure, infection intestinale, cystite, angines, infections ORL…) les huiles essentielles sont une très bonne alternative aux antibiotiques pour vous soigner naturellement. Notre mode de vie stressant, mauvaise alimentation, pollution ne fait que solliciter notre système immunitaire au quotidien et l’affaiblir si nous ne l’entretenons pas. Cela engendre alors des infections régulières et une fatigue chronique.

Les gélules Immunité contiennent une synergie active d’Huiles Essentielles E.O.B.B.D qui vous permettront de soutenir votre système immunitaire au quotidien pour limiter le risque d’infections et qui vous aideront également à vous remettre sur pied dans le cas d’une infection déjà déclarée.

Vous prévoyez de voyager prochainement et vous n’êtes pas surs que votre corps est prêt ? Découvrez ci-dessous la composition de nos gélules afin de booster votre système immunitaire avant le départ pour profiter pleinement de vos vacances.

Sarriette (Satureja montana) et Origan (Origanum compactum)

Riche en phénols et monoterpènes, ces huiles essentielles sont des anti-infectieux majeurs. A la différence des antibiotiques classiques et grâce à leur caractère lipophile et hydrophobe (comme toutes les HE), elles entraînent une altération de la membrane bactérienne en la désorganisant ce qui engendre une rupture membranaire et la destruction de la bactérie. Ces 2 huiles essentielles sont également fongicides et anti parasitaire.

Clou de Girofle (Syzygium aromaticum)

Riche en phénols (environ 80% d’eugénol), c’est un anti- infectieux puissant que ce soit anti- bactérien ou anti- viral ou anti- fongique. C’est également un stimulant général, digestif et intestinal ainsi qu’un parasiticide.

Tea tree (Melaleuca alternifolia)

Riche en monoterpénols et monoterpènes, le Tea Tree est un anti- infectieux polyvalent surtout actif dans les infections génitales et intestinales mais c’est aussi un anti- bactérien dentaire, un anti- fongique et anti- parasitaire.

Citron (Citrus limon)

Un régulateur et protecteur hépatique riche en monoterpènes (limonène, pinène) . Il active le système enzymatique hépatocytaire du cytochrome P450, ce qui augmente la détoxification hépatique. Il permet de protéger le foie de l’action hépatotoxique des phénols présents dans la Sarriette, l’Origan et le clou de Girofle. Ces dernières sont indispensables au traitement de l’infection mais nécessitent de prendre une attention toute particulière au foie pour le protéger.  Le Citron est également un stimulant général et il a également une légère action infectieuse.

Menthe des champs (Mentha piperita)

Elle est riche en monoterpenols comme le menthol et est tonique et stimulante. C’est un activateur métabolique hépatique qui augmente l’activité des hépatocytes et celle des cellules de Kupffer. Les monoterpénols, en particulier le menthol, facilitent la progression des ondes péristaltiques le long de l’arbre biliaire en fonction des besoins alimentaires. Elle a également une légère action anti -infectieuse.

Romarin sb 1.8 cinéole (Rosmarinus officinalis)

Tonique et régulateur hépatique polyvalent, mais il a également une action bactéricide, fongicide et virucide plus intéressante que le Romarin sb verbénone.

Conseils d’utilisation :

Prendre 1 comprimé, 3 fois par jour avec un verre d’eau avant les repas en prévention

En cure :
Prendre 2 comprimés, 3 fois par jour

Femmes enceintes et enfants de moins de 7 ans, demandez conseil à votre médecin aromathérapeute.  

Huile essentielle d'Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

L’huile essentielle d’Eucalyptus radié est très efficace pour tous les problèmes ORL comme la grippe, le rhume, la bronchite, la toux ou la sinusite. Avec ses propriétés expectorantes et mucolytiques puissantes, elle vous accompagnera dans la lutte contre les désagréments de l’hiver.

Un peu d’histoire…

Cet arbre originaire d’Australie a été découvert en 1792 par le naturaliste français, Julien Houtou de la Billardière.
Les aborigènes d’Australie utilisaient traditionnellement les feuilles d’Eucalyptus radié pour panser les plaies et éloigner les moustiques.
Eucalyptus vient du grec qui signifie « eu » bien et « kaluptos » couvert.
Il existe différentes espèces d’Eucalyptus (plus de 800 espèces à ce jour) dont certaines fournissent des Huiles Essentielles de différentes compositions : Eucalyptus globulus, Eucalyptus radiata, Eucalyptus dives, Eucalyptus citriodora (Corymbia citriodora), Eucalyptus smithii, Eucalyptus polybractea, …
De par sa composition et son innocuité remarquable, l’huile essentielle d’Eucalyptus radié est la plus spécifique de la sphère ORL.

Botanique

Nom commun : Eucalyptus radié
Nom botanique : Eucalyptus radiata
Famille : Myrtacées

Arbre d’une trentaine de mètres et pouvant atteindre 50m de haut. Son tronc est gris-bleu avec une écorce caduque qui se détache en longs rubans. Ses feuilles sont lancéolées et se termine en pointes.

Partie distillée : la feuille

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol (14%)
Terpènes : Alpha et Beta pinènes (8%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-infectieuse, anti-virale, anti-catarrhale, expectorante, décongestionnante, mucolytique, immunostimulante, anti-bactérienne, anti-tussive, énergisante, tonique mentale.

Eucalyptus radié

Indications

Grippe, affections respiratoires aigües et chroniques
Bronchites, sinusites, rhumes, toux grasse
Perte d’énergie
Fatigue chronique, asthénies profondes, concentration difficile
Prévention de toutes infections virales

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et d’une innocuité remarquable contrairement à l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus qui peut parfois être contre-indiquée.

Recettes

En prévention :

Quelques gouttes dans un diffuseur ultrasonique pour se protéger de la grippe, rhume et toutes autres affections respiratoires.

Pour les affections respiratoires, grippes :

Voie interne : 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.
Voie externe : elle peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Mélanger 10 gouttes d’Eucalyptus radiata avec 10 gouttes de Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole et 10 gouttes de Melaleuca alternifolia dans une huile végétale (30 gouttes). Appliquer le mélange sur la nuque, ventre, bras et dos en cas de grippe, rhume, bronchite, toux ou sur le front en cas de sinusite. A renouveler, 4 à 5 fois par jour. Pour calmer la toux, ajouter 10 gouttes d’huile essentielle de Lavandula angustifolia

Pour la concentration ou pour lutter contre la fatigue :

Voie interne : 1 goutte d’Eucalyptus radiata sur un support neutre (miel, sucre, comprimé neutre…) à garder sous la langue.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’eucalyptus radié

Gélules Respiration : respirer c'est essentiel !

La semaine dernière nous vous parlions de la Grippe, maladie infectieuse touchant notamment les voies respiratoires.
Nous vous proposons cette semaine de découvrir nos gélules Respiration, efficaces en cas de grippe, bronchite, sinusite, rhume mais aussi pour lutter contre les effets de la pollution ou du tabagisme.

Composition

Ces gélules contiennent une synergie d’Huiles Essentielles E.O.B.B.D riches en phénols, monoterpènes, esters, 1.8 cinéole et sesquiterpènes.

Les phénols

Les phénols, tels que l’eugénol ou le thymol, sont présents dans les Huiles Essentielles de Thymus vulgaris et de Sizygium aromaticum. Ce sont des molécules antiseptiques polyvalentes et immunostimulantes qui déstructurent la paroi externe des bactéries et des levures. Par cette action mécanique, elles font exploser la paroi des bactéries qui libèrent alors dans le milieu extracellulaire un grand nombre d’antigènes qui attirent les cellules immuno-compétentes.

Les monoterpènes

Les monoterpènes, tels que l’α-pinène, sont présents dans les Huiles Essentielles de Cupressus sempervirens, d’Eucalyptus globulus et de Cinnamomum camphora. Ils décongestionnent la paroi bronchique qui diminue ainsi d’épaisseur ce qui augmente le calibre bronchique. Cela permet alors d’améliorer le souffle. Les fibres nerveuses ne sont plus irritées d’où l’arrêt de la toux spasmodique réflexe. Les monoterpènes permettent également de restructurer le tissu alvéolaire, ce qui permet d’augmenter la résistance du tissu pulmonaire et stoppe l’extension de l’emphysème centro-lobulaire.

Les esters

Les esters, tels que l’acétate de linalyle ou d’eugényle, sont présents dans les Huiles Essentielles de Myrtus communis et Syzygium aromaticum. Ils sont antispasmodiques et ont donc un effet broncho-dilatateur.

Le 1.8 cinéole

Le 1.8 cinéole est présent dans les Huiles Essentielles d’Eucalyptus globulus, Cinnamomum camphora, Rosmarinus officinalis et Myrtus communis. Il augmente la circulation sanguine au niveau des capillaires alvéolaires et facilite l’oxygénation du sang veineux. Cet oxyde est aussi un antileucotriène bronchodilatateur et un fluidifiant des sécrétions bronchiques (expectorant).

Les sesquiterpènes

Les sesquiterpènes, tels que le β-caryophyllène, sont présents dans les Huiles Essentielles de Myrtus communis et de Rosmarinus officinalis 1.8 cinéole. Ce sont de puissants anti-inflammatoires qui réduisent la production des protéases inflammatoires et augmentent l’afflux d’antiprotéases anti-inflammatoires.
Gélules Respiration

Action

Les gélules Respiration fortifient les défenses immunitaires respiratoires et préviennent des récidives infectieuses. Avec leurs propriétés anti-inflammatoires, elles décongestionnent la muqueuse bronchique et calme les accès répétés de toux douloureuse.
Leur action antispasmodique permet de dilater les bronches et d’améliorer le souffle.
Leur action expectorante et mucolytique permet de diminuer le volume des sécrétions et apaise l’hyperactivité bronchique.

Conseils d’utilisation :

En préventif : 1 à 2 gélules par jour avec un verre d’eau avant les repas.

En curatif : 2 gélules 3 à 4 fois par jour pendant 3 jours, puis 1 gélule 3 fois par jour pendant 4 jours avec un verre d’eau avant les repas.

Frappez la grippe avec les huiles essentielles avant qu'elle ne vous attaque

L’épidémie de grippe saisonnière est en approche. Comme chaque année, elle va frapper entre les mois de novembre et d’avril. Chaque épisode touche environ 2,5 millions de personnes en France. Fièvre, maux de tête, douleurs… La grippe s’attaque au système respiratoire et a un impact sur tout l’organisme, au point de vous clouer au lit pendant 3 à 7 jours.

La grippe n’est pas une fatalité… Cette année, c’est décidé, vous ne vous ferez pas avoir comme tous les ans et vous allez prendre les devants naturellement.

D’abord, qu’est ce que c’est la grippe ?

C’est une maladie infectieuse des voies respiratoires provoquée par des virus Influenza de la famille des Orthomyxoviridae. Cette maladie, très fréquente en hiver, peut provenir de 3 types de virus : A, B ou C.

La grippe est une maladie virale contagieuse qui peut se propager facilement et rapidement dans l’air par la toux ou par la salive ou encore les sécrétions nasales. Une personne grippée peut rapidement transmettre la maladie par les mains lorsqu’elle les place devant sa bouche quand elle tousse.

Quels sont les symptômes ?

Apparition soudaine d’une forte fièvre (> 38°C), frissons, toux, maux de gorge, vertiges, douleurs articulaires et musculaires sont les symptômes typiques de la grippe.

Une personne infectée peut être contagieuse le jour précédant ses premiers symptômes et peut transmettre le virus jusqu’à 5 à 7 jours après.

Complications possibles

Si la grippe est une maladie bénigne, elle peut néanmoins devenir grave si elle n’est pas correctement traitée. Elle peut même causer des décès chez les personnes les plus fragiles. Ces complications peuvent survenir, notamment chez les personnes ayant un système immunitaire déficient, comme les personnes âgées, les jeunes enfants ou les personnes asthmatiques.

Certaines surinfections bactériennes peuvent également s’y ajouter.

Que faire pour prévenir de la grippe ?

Afin d’éviter les contaminations, voici les recommandations à respecter par les personnes déjà infectées :

  • limiter le contact avec les autres personnes,
  • se couvrir le nez et la bouche à chaque toux et éternuement,
  • puis se laver les mains pour éviter la propagation.

Les proches du malade devront également se désinfecter les mains régulièrement et éviter les contacts rapprochés.

Spray assainissant Nomicrob 100 ml

Assainissez l’atmosphère et désinfectez vos mains

En période de grippe, le spray Nomicrob est votre allié. A pulvériser sur les mains pour les désinfecter et ainsi éviter les contaminations mais aussi dans la pièce pour éviter la contamination aérienne.

Vous pouvez également diffuser dans vos pièces l’Huile Essentielle de Ravintsara et d’Eucalyptus radié. Ces 2 huiles essentielles anti-virales vous aideront à limiter les contaminations aériennes.

Renforcez vos défenses naturelles

Pour éviter de contracter la grippe, nous vous conseillons également de stimuler votre système immunitaire. Pour qu’il soit plus résistant, vous pouvez utiliser les gélules Immunité. Prenez 1 à 2 gélules par jour pendant 15 jours pour vous prémunir.

Gélules Immunité - Défenses Naturelles

Ce complément alimentaire contient des Huiles Essentielle riches en Phénols, molécules anti-virales, anti-infectieuses et immunostimulantes puissantes. Ces molécules antiseptiques polyvalentes déstructurent la paroi externe des bactéries et des levures. Cette action physique n’est pas sensible à la résistance des pathogènes aux antibiotiques. L’explosion des bactéries qu’elles provoquent libère dans le milieu extracellulaire un grand nombre d’antigènes qui attirent les cellules immuno-compétentes.

Les gélules Immunité contiennent également de l’Huile Essentielle de Citron, de Menthe des champs et de Romarin pour assurer la bonne tolérance des Huiles essentielles riches en phénols, stimuler la détoxification du foie (Citron), tonifier le foie et la circulation (Romarin 1.8 cinéole).

 

Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora)

L’huile essentielle de ravintsara fait partie des indispensables de l’aromathérapie ! Cette essence très polyvalente aide à combattre les infections virales de tout type (particulièrement utile contre les effets de l’hiver), mais aussi à lutter contre la fatigue, l’angoisse, l’insomnie…

Un peu d’histoire…

Entre le XVIe et le XVIIe siècle, le Camphrier de Chine est importé d’Asie jusqu’à Madagascar. A l’origine, cette espèce contient une grande concentration de camphre mais sa composition chimique va évoluer sur le sol malgache. Lors de son implantation dans les hauteurs de Madagascar, la plante mute et ne contient pratiquement plus de camphre mais elle s’enrichit en une autre molécule, le 1.8 cinéole. Ce qui donne naissance au Ravintsara, qui signifie en malgache « bonne feuille » (Ravina=Feuille, Tsara=Bonne).
C’est dans « Histoire de la grande Isle Madagascar » qu’on mentionne pour la première fois les propriétés de cette plante. On la décrit comme miraculeuse, capable de guérir toutes sortes de maladies et d’infections.
Ce n’est qu’en 1775 que l’huile essentielle de Ravintsara sera extraite pour la première fois par le pharmacien et chimiste Antoine Baumé puis quelques années plus tard, le botaniste Pierre Boiteau étudie et décrit ses effets thérapeutiques.
Le Ravintsara est souvent confondu avec une espèce endémique de Madagascar, le Ravensara aromatica dont la composition et les propriétés sont différentes.

Botanique

Nom commun : Ravintsara, Camphrier de Madagascar
Nom botanique : Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole
Famille : Lauracées

Arbre de taille moyenne (il peut atteindre 15m de haut), il possède des feuilles caractéristiques de la famille des Lauracées : ovales, persistantes et brillantes sur la face supérieure.

Partie distillée : la feuille
Floraison : de novembre à janvier

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol (10%)
Terpènes : Alpha et Beta pinènes (20%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-virale, anti-bactérienne, anti-catarrhale, expectorante, anti-inflammatoire, immunostimulante, neurotonique, énergisante, équilibrante puissante du système nerveux.

Indications

Infections virales de tout type : grippe, mononucléose, zona, herpes, gastro-entérites virales, hépatites virales
Baisse d’immunité, infections à répétition
Bronchites, rhino-pharyngites, sinusites, rhumes
Insomnie, dépression, angoisse
Fatigue profonde nerveuse et physique

Cinnamomum camphora

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et présente très peu de toxicité.

Recettes

Pour les infections virales : à utiliser en synergie avec Eucalyptus radiata et Melaleuca alternifolia.
Pour les insomnies, angoisse : à utiliser en synergie avec Citrus aurantium feuilles et Chamaemelum nobile.
Voie interne : 1 à 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.
Voie externe : peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Appliquer 3 gouttes du mélange pur sur la plante des pieds, les poignets et le plexus solaire pour les angoisses, insomnies. Appliquer le mélange dilué dans une huile végétale sur le thorax et le haut du dos en cas de grippe, rhume, bronchite ou sur le front en cas de sinusite.
Pour prévenir, n’hésitez pas à utiliser cette huile essentielle en diffusion le matin et le soir.