Articles

L’Eucalyptus Radié ou Eucalyptus Radiata, originaire d’Australie, est l’allié des personnes sensibles et des périodes hivernales. L’huile essentielle d’Eucalyptus Radié est très sûre, utilisable pour les enfants. Elle adoucit et dégage les voies respiratoires, aide à renforcer l’immunité naturelle et purifie l’air. Ce chémotype « Radiata » de l’eucalyptus est celui à toujours avoir dans sa trousse familiale de soins hivernaux pour contrecarrer toux et inflammations de saison pour toute la famille.

Un peu d’histoire…

Sur Terre, 800 espèces portent le nom d’Eucalyptus. Ce nom vient du grec « eu » – « kaluptos » signifiant « bien »-« couvert » et fait référence à l’opercule protégeant le fruit de l’arbre. Parmi ces nombreux « bien-couverts », seule une quinzaine est accessible et utilisée en aromathérapie.

Bien que traditionnellement utilisé par les Aborigènes pour panser les plaies et éloigner les moustiques, l’Eucalyptus Radié n’a été introduit en France qu’en 1804 après sa découverte en 1792 par le naturaliste français Julien Houtou de la Billardière. Parallèlement, l’importation et l’utilisation de son huile essentielle interviendra dès le début 18e siècle en Angleterre sous le nom de Menthe de Sydney en raison de l’odeur de menthe poivrée se dégageant du froissage de ses feuilles fraîches.

Botanique

Nom commun : Eucalyptus radié
Nom botanique : Eucalyptus radiata
Famille : Myrtacées

Arbrisseau, buisson ou grand arbre de 30m de haut, pouvant atteindre 50m, son tronc est gris-bleu à écorce caduque se détachant en longs rubans, et ses feuilles sont lancéolées se terminant en pointes.

Partie distillée : La feuille

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1,8-cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : α-terpinéol (8-15%)
Terpènes : α- et β-pinènes (8-18%)

Propriétés thérapeutiques

Anti infectieuse, Anti virale et Anti bactérienne
Anticatarrhale*, Expectorante, Décongestionnante et Mucolytique
Antitussive
Immunostimulante, Energisante, Tonique physique et intellectuel

* la catharrhe est une inflammation aigue ou chronique des muqueuses accompagnée d’une hypersécrétion de mucus – courante dans les voies respiratoires

Indications

Grippe, affections respiratoires aigües et chroniques
Bronchites, sinusites, rhumes, toux grasse
Perte d’énergie, fatigue chronique, asthénies profondes, concentration difficile
Prévention de toutes infections virales, acné

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et d’une innocuité remarquable. A ne pas confondre avec l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus qui est contre- indiquée pour les enfants.

Utilisation

Affections ORL

En prévention :

Voie atmosphérique : Quelques gouttes dans un diffuseur électrique d’huile essentielle d’eucalyptus radié ou de notre synergie amplitude respiratoire pour se protéger de la grippe, rhume et toutes autres affections respiratoires.

En période d’épidémie virale, la diffusion atmosphérique établit une barrière préventive efficace

Voie interne : 1 à 2 comprimés respiration par jour avant les repas

En curatif :

Voie interne :

– 2 comprimés respiration 3 à 4 fois par jour pendant 3 jours, puis 1 comprimé 3 fois par jour pendant 4 jours

– 2 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un support neutre (miel, sucre, comprimé neutre…) jusqu’à 3 fois par jour.

Voie cutanée : appliquer une noisette de baume respiration sur le thorax, le dos, le ventre, la base du nez, le tour des oreilles ou sur la gorge (en évitant la thyroïde), plusieurs fois par jour si nécessaire.

Concentration, fatigue

Voie interne : 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un support neutre (miel, sucre, comprimé neutre…) à garder sous la langue

Angoisse, insomnies

Voie cutanée : 3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié pure ou diluée dans un peu d’huile végétale à masser sur la plante des pieds, les poignets ou le plexus solaire.

Acné

Voie cutanée : en application locale d’une goutte de mélange d’huile essentielle d’eucalyptus radié et d’huile essentielle de tea tree.

Huile essentielle de Niaouli

Jusqu’au début des années 1970, le Niaouli était assez méconnu du grand public. Originaire de Nouvelle Calédonie puis introduit à Madagascar et en Australie, ce n’est qu’après avoir découvert ses propriétés majeures et la facilité de son exploitation qu’elle s’est fortement développée en aromathérapie. Elle est aujourd’hui une des huiles essentielles les plus utilisées.

L’huile essentielle de Niaouli est souvent appelée « goménol » à cause de sa fabrication sur le territoire de la tribu de Gomen en Nouvelle Calédonie. A l’origine, les indigènes de cette tribu mâchaient les feuilles de Niaouli pour soigner certaines blessures. Observant cette utilisation, l’industriel Francais, Jules Prevet de retour en France étudia cette plante et déposa ensuite la marque Goménol en 1893. Il commercialisa ensuite divers produits dérivés.

Botanique

Nom commun : Niaouli

Nom botanique : Melaleuca quinquenervia

Famille : Myrtacées

Arbre d’une quinzaine de mètres de hauteur, au tronc blanc et à l’écorce molle.  

Partie distillée : La feuille

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (50-65%)

Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol, viridiflorol (10-15%)

Terpènes : Alpha et Beta pinènes, Limonène, Alpha phellandrène, Beta caryophyllène (20-25%)

Propriétés thérapeutiques

Bon anti infectieux ORL et respiratoire, et génito-urinaire

Antivirale, antibactérienne, antifongique, anticatarrhale, expectorante, anti-inflammatoire

Antispasmodique

Indications

Infections virales de tout type : Grippe, mononucléose, zona, herpès, gastro-entérite virale, hépatite virale

Bronchite, rhinopharyngite, sinusite, rhume

Otite

Asthme

Contre-indications

Déconseillée aux femmes enceintes et chez les enfants en bas âge.

Recettes

Pour les infections virales : à utiliser en synergie avec Ravintsara et Melaleuca alternifolia. Par voie interne, 1 à 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.

Pour l’asthme : à utiliser diluer dans une huile végétale (5%). Appliquer dans le haut du dos et masser (ne pas appliquer sur la poitrine)

Vous êtes enrhumé ? Grippé ? Les bronches encombrées et le nez bouché à longueur de journée ? Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir notre synergie pour diffuseur Amplitude Respiratoire.

Cette synergie est composée d’Huiles Essentielles expectorantes, purifiantes, antivirales, antibactériennes qui permettront de vous dégager les bronches et de mieux respirer au quotidien.

Son odeur fraîche et puissante vous soulagera rapidement et vous rappellera les longues balades en forêt.     

Les Huiles Essentielles

Eucalyptus globuleux

L’Eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus), riche en 1.8 cinéole et en monoterpènes, agit comme antiseptique atmosphérique avec une action antivirale, antifongique, antibactérienne très efficace. Il permettra d’assainir votre intérieur et de vous protéger des épidémies en période hivernale. C’est un décongestionnant respiratoire qui contribue à protéger les bronches contre les effets de la pollution atmosphérique.

Eucalyptus radié

L’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), riche en 1.8 cinéole, monoterpènes et monoterpénols également a des propriétés similaires à l’Eucalyptus globulus mais avec une spécificité supplémentaire sur les voies respiratoires hautes. Il s’avère très efficace en cas de sinusite ou de rhumes avec le nez bouché. L’Eucalyptus radiata est légèrement plus doux que l’Eucalyptus globulus, c’est pourquoi il est souvent préféré pour les enfants.

Romarin

Le Romarin sb 1.8 cinéole (Rosmarinus officinalis) complète l’action de l’Eucalyptus globulus et l’Eucalyptus radiata. Comme son nom l’indique, cette huile essentielle est riche en 1.8 cinéole qui agit comme expectorant en facilitant l’évacuation du mucus.

Pin de Sibérie

Le Pin de Sibérie (Abies sibirica), riche en esters et monoterpènes, est un excellent antiseptique atmosphérique. Sa riche composition en acétate de bornyle (ester) permet d’agir sur les voies respiratoires en luttant contre les spasmes et donc diminuant les quintes de toux.

Conseils d’utilisation :

Versez 5 à 6 gouttes de la synergie Amplitude respiratoire dans le réservoir d’eau de votre diffuseur.

Ne pas diffuser dans une pièce de moins de 9m2, fermée en continue. Toujours laisser l’air circuler lors de la diffusion.

Ne pas diffuser en présence d’enfants en bas âge par précaution.

Huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia)

L’huile essentielle de tea tree, ou arbre à thé, fait partie de ces petits flacons qu’il est toujours bon d’avoir à portée de main. Peu coûteuse, cette ambassadrice de l’aromathérapie constitue une alternative douce et naturelle pour soigner et soulager de nombreux bobos. Elle est généralement utilisée pour traiter les états infectieux de la peau et des muqueuses, mais également pour assainir son environnement.

Un peu d’histoire…

L’arbre à thé est originaire du Queensland et de New South Wales, en Australie. Il a été découvert en 1770 par James Cook, un navigateur appartenant à la marine royale britannique. À cette époque, les marins anglais utilisaient les feuilles en infusion pour remplacer leur boisson préférée, ce qui lui vaut aujourd’hui encore l’appellation d’« arbre à thé ». Ce nom porte souvent à confusion, car les feuilles de Melaleuca alternifolia ne sont pas utilisées pour le thé. Les aborigènes quant à eux l’utilisaient depuis longtemps pour diverses utilisations : son écorce aidait à la construction des pirogues, son bois était transformé en charbon de bois et ses feuilles étaient utilisées comme désinfectant contre le rhume, la fièvre et sur les blessures.

Ce n’est qu’au début du 20e siècle, lorsque les études scientifiques se font de plus en plus nombreuses, qu’on commença à s’intéresser réellement à son huile essentielle et ses propriétés thérapeutiques puis à sa production à partir des feuilles fraiches. Avec les phénomènes d’antibiorésistances actuels, le tea tree est de plus en plus utilisé pour traiter certaines infections. Aujourd’hui encore, cette huile essentielle est parmi l’une des plus étudiées et encore beaucoup de publications apparaissent à son sujet.

Botanique

Nom commun : Arbre à thé ou Tea tree
Nom botanique : Melaleuca alternifolia
Famille : Myrtacées

Arbre persistant endémique de l’Australie, de 3 à 10 m avec un feuillage étroit et fin d’un vert vif. Ses fleurs sont blanches.

Partie distillée : Rameaux feuillus
Période de récolte : de juin à novembre

Principes actifs

Alcools terpéniques (monoterpénols) : Terpinène-1-ol-4, α-terpineol (35-45%)
Monoterpènes : α et γ terpinène, paracymène (20-30%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-infectieux à large spectre d’action (moins agressif que les huiles essentielles riches en phénols)
Antiparasitaire
Immuno-modulateur

Indications

Tout type d’infection : bactérienne, candidosique, virale, parasitaire… Interne ou externe.

Contre-indications

À utiliser par voie orale ou voie cutanée.
Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 3 ans et la femme enceinte ou allaitante.
Elle s’utilise diluée dans une huile végétale de préférence, comme l’huile de calendula.

Recettes

Infections

Voie orale :
1 goutte 3 fois par jour sur un support neutre, pendant 5 jours.

Voie cutanée :
2 à 3 gouttes pures ou diluées, 2 à 3 fois par jour sur la zone ciblée, pendant 5 jours.

Acné

Appliquez 1 goutte, pure ou diluée dans une goutte d’une huile végétale, 3 fois par jour sur le bouton.
Vous pouvez également mélanger avec Lavandula latifolia pour plus d’efficacité.

Nos produits contenant de l’huile essentielle de Tea tree