Articles

L’acné est une maladie dermatologique qui touche près de 15 millions de personnes en France. L’acné est le fruit de dysfonctionnement des glandes sébacées et se caractérise par l’apparition de boutons rouges ou blancs, kystes, points noirs sur le visage mais aussi sur le dos ou le thorax.

Qu’est-ce que l’acné ?

La peau est composée de glandes sébacées qui produisent le sébum, un film lipidique nécessaire à la protection de la peau. Il est essentiel à la santé de notre épiderme pour maintenir son hydratation et éviter le dessèchement de la peau. Sa production en excès peut cependant conduire à une obstruction des glandes sébacées avec l’apparition de comédons ouverts (points noirs), comédons fermés (boutons blancs), kystes, pustules (lésions contenant du pus) ou papules (boutons rouges). Cela favorise également la prolifération de bactéries Propionibacterium Acnes, bactérie naturellement présente dans la peau qui se nourrie du sébum accumulé et crée des réactions inflammatoires qui donnent un aspect disgracieux à la peau.

Quelles sont les causes ?

  • Les changements hormonaux à la puberté chez l’homme et la femme
  • Les changements hormonaux chez la femme en période de menstruation, de ménopause ou de grossesse
  • Le stress qui pourrait avoir une influence sur les concentrations hormonales
  • La prise de certains médicaments ou de stéroïdes anabolisants
  • Une transpiration excessive

Complications possibles

Les principales complications sont d’ordres esthétiques avec l’apparition de cicatrices définitives qui peuvent parfois être handicapantes psychologiquement.

Que faire pour prévenir ?

Même si le rôle de l’alimentation dans l’acné n’est pas encore clairement établi, une alimentation saine en limitant les aliments gras et industriels souvent riches en perturbateurs endocriniens est conseillée. Attention également à la consommation excessive de laitage qui pourraient être à l’origine de problèmes cutanés. Limitez également les boissons sucrées et préférez l’eau.

Ayez une bonne hygiène cutanée en utilisant des produits non comédogènes et peu irritants pour la peau.

Limitez la consommation d’alcool et de tabac.

Evitez de toucher votre peau avec vos mains lorsqu’un bouton apparaît. Ne pas gratter, percer ni pincer. Cela peut crée une plaie qui peut s’infecter et engendrer des cicatrices plus importantes.

Evitez une exposition trop prolonger au soleil qui ne fera qu’accentuer la production de sébum dans les semaines suivant l’exposition.

Nos produits pour le traitement de l’acné :

Voie orale :
1 gélule Confort Hépatique avant le repas du midi et du soir.
Phytofemina pour les femmes : 1 dose de 5 ml à diluer dans un verre d’eau le soir au coucher.

Voie cutanée lors de l’apparition d’un bouton :
1 goutte de Tea tree (Melaleuca alternifolia) + 1 goutte de Lavande aspic (Lavandula latifolia)
Utilisez le spray Nomicrob pour vous désinfecter les mains.

Pour les femmes à la recherche d’un soin capable d’améliorer leur silhouette, de rendre leur peau plus ferme et plus souple, de réduire l’aspect « la peau d’orange », nous avons le produit qu’il vous faut. Découvrez le soin Minceur Raffermissant formulé à partir d’Huiles Essentielles 100 % naturelles :

QU’EST-CE QUE LE GEL « MINCEUR » ?

Ce gel contient une synergie d’Huiles Essentielles 100 % naturelles composée de :

Petit grain bigaradier (Citrus aurantium amara)

Riche en esters, cet anti-inflammatoire joue également un rôle dans l’amélioration de la circulation artérielle, limitant ainsi le gonflement des cellules à l’origine de l’effet peau d’orange. Il permet de raffermir et de tonifier la peau en stimulant la circulation artérielle et lymphatique.

Palmarosa (Cymbopogon martini)

Très riche en monoterpénols (80 à 95 %), elle aide à activer la circulation lymphatique et facilite l’élimination des toxines. Elle stimule le drainage ganglio-lymphatique, permettant ainsi de réduire la rétention d’eau et la cellulite.

Menthe des champs (Mentha arvensis)

Cet antalgique polyvalent apporte une sensation de fraicheur instantanée grâce au menthol.

Géranium rosat (Pelargonium graveolens)

C’est l’huile essentielle majeure de la peau grâce à son action régénérante et tonique, qui redonne souplesse et dynamisme. Elle tonifie la circulation lymphatique et raffermit la peau.

Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora ou Corymbia citriodora) et Lemon grass (Cymbopogon citratus)

Riches en aldéhydes, ils ont une action anti-inflammatoire permettant de réduire l’inflammation des tissus sous adipeux.

Pin de Sibérie (Abies sibirica)

Cette huile essentielle est riche en monoterpènes, contribuant à restructurer le tissu conjonctif. En partie constitué de fibres élastiques (élastines), il forme un réseau responsable de la structure et de la solidité de la peau. Ces fibres sont quant à elles soumises à une pression de plus en plus forte lorsque les cellules adipeuses se gonflent, aussi, au fil du temps, perdant de leur élasticité, elles provoquent l’apparition de petites bosses à la surface de la peau (l’effet peau d’orange).

Conseils d’utilisation

Masser le corps en insistant sur les zones sensibles, en « palper rouler » pour plus d’efficacité.

Non gras, le Gel Minceur – Raffermissant laisse une sensation tonique et fraîche, idéal en friction le matin sur les zones à raffermir. Vous pouvez l’utiliser en alternance avec l’huile de soin.

Découvrez la gamme Minceur – Draineur

Huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia)

L’huile essentielle de tea tree, ou arbre à thé, fait partie de ces petits flacons qu’il est toujours bon d’avoir à portée de main. Peu coûteuse, cette ambassadrice de l’aromathérapie constitue une alternative douce et naturelle pour soigner et soulager de nombreux bobos. Elle est généralement utilisée pour traiter les états infectieux de la peau et des muqueuses, mais également pour assainir son environnement.

Un peu d’histoire…

L’arbre à thé est originaire du Queensland et de New South Wales, en Australie. Il a été découvert en 1770 par James Cook, un navigateur appartenant à la marine royale britannique. À cette époque, les marins anglais utilisaient les feuilles en infusion pour remplacer leur boisson préférée, ce qui lui vaut aujourd’hui encore l’appellation d’« arbre à thé ». Ce nom porte souvent à confusion, car les feuilles de Melaleuca alternifolia ne sont pas utilisées pour le thé. Les aborigènes quant à eux l’utilisaient depuis longtemps pour diverses utilisations : son écorce aidait à la construction des pirogues, son bois était transformé en charbon de bois et ses feuilles étaient utilisées comme désinfectant contre le rhume, la fièvre et sur les blessures.

Ce n’est qu’au début du 20e siècle, lorsque les études scientifiques se font de plus en plus nombreuses, qu’on commença à s’intéresser réellement à son huile essentielle et ses propriétés thérapeutiques puis à sa production à partir des feuilles fraiches. Avec les phénomènes d’antibiorésistances actuels, le tea tree est de plus en plus utilisé pour traiter certaines infections. Aujourd’hui encore, cette huile essentielle est parmi l’une des plus étudiées et encore beaucoup de publications apparaissent à son sujet.

Botanique

Nom commun : Arbre à thé ou Tea tree
Nom botanique : Melaleuca alternifolia
Famille : Myrtacées

Arbre persistant endémique de l’Australie, de 3 à 10 m avec un feuillage étroit et fin d’un vert vif. Ses fleurs sont blanches.

Partie distillée : Rameaux feuillus
Période de récolte : de juin à novembre

Principes actifs

Alcools terpéniques (monoterpénols) : Terpinène-1-ol-4, α-terpineol (35-45%)
Monoterpènes : α et γ terpinène, paracymène (20-30%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-infectieux à large spectre d’action (moins agressif que les huiles essentielles riches en phénols)
Antiparasitaire
Immuno-modulateur

Indications

Tout type d’infection : bactérienne, candidosique, virale, parasitaire… Interne ou externe.

Contre-indications

À utiliser par voie orale ou voie cutanée.
Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 3 ans et la femme enceinte ou allaitante.
Elle s’utilise diluée dans une huile végétale de préférence, comme l’huile de calendula.

Recettes

Infections

Voie orale :
1 goutte 3 fois par jour sur un support neutre, pendant 5 jours.

Voie cutanée :
2 à 3 gouttes pures ou diluées, 2 à 3 fois par jour sur la zone ciblée, pendant 5 jours.

Acné

Appliquez 1 goutte, pure ou diluée dans une goutte d’une huile végétale, 3 fois par jour sur le bouton.
Vous pouvez également mélanger avec Lavandula latifolia pour plus d’efficacité.

Nos produits contenant de l’huile essentielle de Tea tree

L’été est arrivé vite et vous n’avez pas eu le temps de bien préparer votre peau au soleil… Résultat : après la première exposition, votre peau a souffert et vous n’avez pas évité le « coup de soleil » des premiers rayons. Nous vous proposons alors de découvrir notre huile de soin Douceur Cutanée, une huile après soleil qui permettra de calmer et régénérer votre peau.

Pas de panique si vous n’avez pas fini le flacon à la fin de l’été, cette huile de soin s’utilise tout au long de l’année pour enrichir sa peau et lutter contre les effets du vieillissement cutané. Votre peau sera ainsi tonifiée, régénérée, hydratée, elle gardera aussi douceur et souplesse.

Composition

Cette huile de soin contient une synergie active d’Huiles Essentielles E.O.B.B.D et des huiles végétales :

Les huiles essentielles

Petit grain bigarade

Le Petit grain bigarade (Citrus aurantium feuilles) stimule la micro-circulation sous-cutanée. Cette huile essentielle, riche en esters, est anti-inflammatoire. Elle calmera donc les inflammations de la peau.

Géranium rosat

Le Géranium rosat (Pelargonium graveolens), riche en monoterpénols et en esters, est l’huile essentielle de la peau. En association avec la Lavande vraie, elle agit sur toutes les affections cutanées. Elle aide par exemple à la régénération et la cicatrisation de la peau dans les cas de brûlures et d’acné. Elle permet de tonifier la peau pour lutter contre le vieillissement cutané, elle va aussi désinfecter et apaiser les piqûres d’insecte.

Palmarosa

La Palmarosa (Cymbopogon martini), riche en monoterpenols, est un anti-bactérien majeur. Il stimule également la circulation lymphatique hypodermique.

Lavande vraie

La Lavande vraie (Lavandula angustifolia), aussi riche en esters et monoterpénols, est cicatrisante et régénérante. Elle est aussi une anti-inflammatoire.

Ylang Ylang

L’Ylang Ylang (Cananga odorata) contribue à la régénération du tissu conjonctif, tonifie l’épiderme et redonne de l’éclat à la peau.

Camomille romaine

La Camomille romaine ou Camomille noble (Anthemis nobilis flower oil) est anti-inflammatoire. Elle permet d’apaiser les peaux sensibles, rougies et irritées.

Carotte

La Carotte (Daucus carota seed oil) stimule la multiplication des cellules basales de l’épiderme et rend la peau plus veloutée. C’est l’huile essentielle de la régénération. En association avec la Lavande vraie, elle permet d’agir sur les brûlures pour régénérer la peau. Elle a également une action « frein » sur le vieillissement cutané.

Les huiles végétales

Onagre

L’Onagre (Oenothera biennis), riche en acide gras gamma-linoléique (oméga 6), permet de lutter contre l’inflammation chronique.

Germe de blé

La Germe de blé (Triticum vulgare), riche oméga 6 et en vitamine E, aide à lutter contre le vieillissement cutané. Elle est l’alliée des peaux sèches et matures.

Macadamia

Macadamia (Macadamia ternifolia), riche en oméga 9, permet d’hydrater la peau.

Noisette

La Noisette (Corylus avellana), riche en oméga 9 et vitamine E, favorise la pénétration rapide des huiles essentielles tout en apportant une hydratation nécessaire à la peau

Conseils d’utilisation

Pour maximiser les effets :
Après la douche, massez tout le corps avec l’huile de soin Douceur Cutanée.

La sensation d’échauffement de la peau sera ainsi calmée, la régénération cellulaire stimulée. Nourrie, tonifiée, régénérée, votre peau va retrouver éclat et souplesse.

Attention, cette huile ne protège pas des effets du soleil, elle ne doit donc pas être appliquée avant une exposition au soleil.