Articles

Tous les mois, les femmes y ont droit, les symptômes ne trompent pas : fatigue, seins sensibles, irritabilité… En période de ménopause, elles doivent également faire face à bouffées de chaleur, maux de tête, de la fatigue, transpiration excessive… Pour aborder cette période avec plus de sérénité et de détente, l’aromathérapie vous propose une solution douce et naturelle : l’émulsion buvable « Phytofemina ».

Aujourd’hui, plus de 75 % des femmes ressentent ces symptômes désagréables, qui, pour certaines, peuvent se révéler particulièrement contraignants.

Le Syndrome Prémenstruel (SPM)

Chaque mois, 2 à 10 jours avant d’avoir leurs règles, les femmes doivent composer avec diverses manifestations plus ou moins intenses, aussi bien d’ordre émotionnel, physique que mental. La liste est longue, aussi, les femmes ne sont pas toutes à égalité en la matière. Lorsque certaines vont devoir faire face à une grande fatigue, des difficultés de concentration, d’autres vont avoir envie de manger des aliments sucrés, salés et gras tout en étant de mauvaise humeur… C’est que l’on appelle plus communément le syndrome prémenstruel, SPM.

Qu’est-ce que l’émulsion buvable “Phytofemina”?

Cette émulsion buvable contient une synergie d’Huiles Essentielles 100 % naturelles composée de :

Sauge sclarée

La Sauge sclarée (Salvia sclarea), riche en esters, mais aussi en diterpénols, monoterpènes, sesquiterpènes, sesquiterpenols, monoterpénols, possède des propriétés très intéressantes dans les troubles du cycle menstruel, en jouant notamment un rôle de régulateur hormonal. Par exemple, un mauvais équilibre hormonal peut déboucher sur la dysménorrhée, les fameuses douleurs qui accompagnent les règles. Pour en revenir à son rôle de régulateur hormonal, il est dû principalement à la présence du sclaréol (diterpénol), qui agit comme une clé activatrice de la chaîne enzymatique, nécessaire à la synthétisation des différentes hormones sexuelles. C’est pourquoi la présence de cette huile essentielle peut, selon les cas, encourager la fabrication d’œstrogènes, de progestérone ou d’androgènes.

Petit grain bigarade

Le Petit grain bigarade (Citrus aurantium SD feuilles), riche en acétate de linalyle, géranyle et néryle (esters), possède de réelles propriétés antispasmodiques, d’autant plus utiles si la personne est tendue, nerveuse. Cette huile essentielle aide à rétablir les rythmes biologiques : elle tempère les troubles du rythme cardiaque, du diaphragme et de la musculature intestinale, régularise les micro-contractions utérines et l’ouverture du col contemporaines des règles. La femme présentant une dysménorrhée a un rythme et une intensité des contractions utérines plus importants lors des règles, provoquant des crampes. Cette huile essentielle possède également des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. Elle contribue à redonner de la souplesse aux tissus uro-génitaux qui peuvent avoir tendance à se scléroser à la suite d’insuffisances fonctionnelles hormonales.

Cyprès toujours vert

Le Cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens), riche en monoterpènes et en sesquiterpènes, est un décongestionnant veineux. Il restaure l’élasticité et la perméabilité de la paroi veineuse et tonifie la circulation veineuse.

Estragon

L’Estragon (Artemisia dracunculus), riche en méthyle chavicol éther (plus de 70 % de sa composition), est antispasmodique et relaxante. Les éthers sont des antispasmodiques puissants qui détendent la musculature lisse de la sphère génitale, tout en ayant un effet apaisant au niveau psychologique. L’huile essentielle d’Estragon calme donc les spasmes utérins et tubaires douloureux et facilite la relaxation du col au moment des règles tout en jouant le rôle de décongestionnant veineux.

Romarin sb 1.8 cinéole

Le Romarin sb 1.8 cinéole (Rosmarinus officinalis) est un tonique circulatoire.

Girofle bouton floral

Le Girofle bouton floral (Syzygium aromaticum) est un stimulant général. En caractérologie, cette huile essentielle redonne confiance et apaise. Elle permet ici de mieux appréhender cette période.

L’émulsion buvable Phytofemina contient également deux extraits végétaux :

Gattilier

Le Gattilier (Vitex agnus-castus) aide à réduire et à soulager les symptômes du cycle menstruel. Plusieurs études ont montré son efficacité pour traiter les irrégularités du cycle menstruel et contribuer au bien-être féminin.

Sauge officinale

La Sauge officinale (Salvia officinalis) aide à régulariser les cycles menstruels et calme les douleurs. Elle agit également à la ménopause pour combattre les bouffées de chaleur et autres symptômes liés à cette période.

Conseils d’utilisation

Ce produit est contre-indiqué pour les patients souffrant d’un cancer oestrogéno-dépendant ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes.

Cycles irréguliers

Diluez une dose de 5ml dans un demi-verre d’eau le matin et le soir pendant un mois.

Douleurs menstruelles / Ménopause

Diluez une dose de 5 ml dans un demi-verre d’eau dès les premières douleurs, 2 à 3 fois par jour, pendant la durée du cycle.

Comptez 2 ou 3 cycles avant de ressentir pleinement les effets.

En adoptant une hygiène de vie saine, en écoutant votre corps durant cette période qui peut être compliquée et en ajoutant l’émulsion buvable « Phytofemina » à l’équation, vous avez la possibilité de dompter durablement ces inconforts de manière douce et totalement naturelle.

Promo Phytofemina

Huile essentielle d'Ylang-Ylang (Cananga odorata)

L’ylang-ylang est une plante très appréciée des parfumeurs pour son odeur florale et épicée, mais elle recèle également de nombreuses vertus. En aromathérapie, l’huile essentielle d’ylang-ylang est employée comme tranquillisant. Elle régule le système nerveux et permet de combattre le stress et la dépression. Elle régule également la tension artérielle et le rythme cardiaque. L’huile essentielle d’ylang-ylang est relaxante et propice au plaisir des sens.

Un peu d’histoire…

L’ylang-ylang est un arbre originaire des Philippines. Son nom lui a d’ailleurs été donné par les Philippins et signifie “la fleur des fleurs”. Charmé par leur odeur suave et envoutante, un marin commença à en distiller les fleurs, à Manille aux Philippines. En Indonésie, les fleurs d’ylang-ylang sont traditionnellement répandues sur la couche des jeunes mariés pour stimuler leur nuit de noces.

Très rapidement, la distillation s’organise à plus grande échelle, essentiellement pour la parfumerie. L’ylang-ylang est introduit notamment à la Réunion, puis à Madagascar, aux Comores et à Mayotte où il s’acclimate facilement avec la chaleur humide des forêts tropicales.

Cette huile essentielle devient célèbre en 1926 avec le parfum Bois des Iles de Coco Chanel. Son odeur florale, épicée, chaude et envoutante séduit rapidement le milieu de la parfumerie et on la retrouve aujourd’hui dans de nombreux parfums. La distillation de cette huile essentielle, pouvant durer jusqu’à 20h, permet de recueillir plusieurs fractions avec des compositions légèrement différentes. L’aromathérapie utilise l’huile essentielle d’ylang-ylang à distillation complète, plus équilibrée chimiquement et plus riche thérapeutiquement. De son côté, la parfumerie préférera utiliser les premières fractions (recueillies en début de distillation) car plus fines et plus odorantes.

Botanique

Nom commun : Ylang-Ylang
Nom botanique : Cananga odorata
Famille : Annonacées

Arbre de 2 à 3m de haut au feuillage persistant. Il peut atteindre jusqu’à 30m de haut dans son milieu naturel (hors culture).

Partie distillée : Fleur

Principes actifs

Alcools terpéniques : Linalool (5 à 10%)
Sesquiterpènes : α-farnésène (5 à 10%), Germacrène-D (15 à 30%), β-caryohyllène (10 à 20%)
Esters terpéniques : acétate de géranyle (5 à 15%), acétate de benzyle (10%), benzoate de benzyle (5 à 10%)
Phénols aromatiques : paracrésol (5%)
Phénols M-éther : paracrésol M-éther (15%)

Propriétés thérapeutiques

Equilibrante nerveuse : sédative et relaxante pour les personnes trop excitées, tonique et euphorisante pour les personnes dépressives.
Calmante cardiaque et hypotensive : tranquillisante, elle permet de réguler la tension artérielle et le rythme cardiaque.
Antispasmodique puissante : elle aide à décontracter les muscles en cas de spasmes.
Antidouleurs : elle est antalgique et anti-inflammatoire.
Aphrodisiaque : tonique sexuelle (féminin), elle aide à exprimer ses émotions et sa sensualité.
Tonique circulatoire
Régénérant et tonique cutanée
Tonique capillaire
Cananga odorata

Indications

Hypertension artérielle, tachycardie
Fatigue sexuelle, frigidité
Stress, angoisse, insomnies, dépression
Douleurs musculaires intenses (contractures, crampes…)
Chute de cheveux
Douleurs spasmodiques

Contre-indications

Cette huile essentielle est déconseillée chez la femme enceinte pendant les 3 premiers mois de grossesse et chez l’enfant de moins de 3 ans.
Elle peut manifester des irritations cutanées à l’état pur chez certaines personnes.
En raison de ses propriétés hypotensives, il faut l’éviter en cas d’hypotension.
Son odeur entêtante peut déranger lorsqu’elle est trop dosée.

Recettes

Insomnies, Angoisses, Stress

Voie cutanée : 1 goutte sur les poignets 3 à 4 fois par jour ou 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Lavandula angustifolia dans 10ml d’huile végétale en massage sur le plexus solaire et le dos.

En diffusion : Quelques gouttes dans votre diffuseur.

Chute de cheveux

Ajoutez simplement 2 gouttes à votre dose de shampoing habituelle, laissez agir 5 minutes puis rincez abondamment.

Douleurs musculaires intenses

2 gouttes pures ou diluées sur les poignets, 3 fois par jour et respirer avec la méthode d’olfactothérapie.

Voie cutanée : 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Chamaemelum nobile + 10 gouttes d’huile végétale, à utiliser en massage sur la zone douloureuse.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’ylang-ylang

Huile essentielle d'Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

L’huile essentielle d’Eucalyptus radié est très efficace pour tous les problèmes ORL comme la grippe, le rhume, la bronchite, la toux ou la sinusite. Avec ses propriétés expectorantes et mucolytiques puissantes, elle vous accompagnera dans la lutte contre les désagréments de l’hiver.

Un peu d’histoire…

Cet arbre originaire d’Australie a été découvert en 1792 par le naturaliste français, Julien Houtou de la Billardière.
Les aborigènes d’Australie utilisaient traditionnellement les feuilles d’Eucalyptus radié pour panser les plaies et éloigner les moustiques.
Eucalyptus vient du grec qui signifie « eu » bien et « kaluptos » couvert.
Il existe différentes espèces d’Eucalyptus (plus de 800 espèces à ce jour) dont certaines fournissent des Huiles Essentielles de différentes compositions : Eucalyptus globulus, Eucalyptus radiata, Eucalyptus dives, Eucalyptus citriodora (Corymbia citriodora), Eucalyptus smithii, Eucalyptus polybractea, …
De par sa composition et son innocuité remarquable, l’huile essentielle d’Eucalyptus radié est la plus spécifique de la sphère ORL.

Botanique

Nom commun : Eucalyptus radié
Nom botanique : Eucalyptus radiata
Famille : Myrtacées

Arbre d’une trentaine de mètres et pouvant atteindre 50m de haut. Son tronc est gris-bleu avec une écorce caduque qui se détache en longs rubans. Ses feuilles sont lancéolées et se termine en pointes.

Partie distillée : la feuille

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol (14%)
Terpènes : Alpha et Beta pinènes (8%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-infectieuse, anti-virale, anti-catarrhale, expectorante, décongestionnante, mucolytique, immunostimulante, anti-bactérienne, anti-tussive, énergisante, tonique mentale.

Eucalyptus radié

Indications

Grippe, affections respiratoires aigües et chroniques
Bronchites, sinusites, rhumes, toux grasse
Perte d’énergie
Fatigue chronique, asthénies profondes, concentration difficile
Prévention de toutes infections virales

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et d’une innocuité remarquable contrairement à l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus qui peut parfois être contre-indiquée.

Recettes

En prévention :

Quelques gouttes dans un diffuseur ultrasonique pour se protéger de la grippe, rhume et toutes autres affections respiratoires.

Pour les affections respiratoires, grippes :

Voie interne : 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.
Voie externe : elle peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Mélanger 10 gouttes d’Eucalyptus radiata avec 10 gouttes de Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole et 10 gouttes de Melaleuca alternifolia dans une huile végétale (30 gouttes). Appliquer le mélange sur la nuque, ventre, bras et dos en cas de grippe, rhume, bronchite, toux ou sur le front en cas de sinusite. A renouveler, 4 à 5 fois par jour. Pour calmer la toux, ajouter 10 gouttes d’huile essentielle de Lavandula angustifolia

Pour la concentration ou pour lutter contre la fatigue :

Voie interne : 1 goutte d’Eucalyptus radiata sur un support neutre (miel, sucre, comprimé neutre…) à garder sous la langue.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’eucalyptus radié

Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora)

L’huile essentielle de ravintsara fait partie des indispensables de l’aromathérapie ! Cette essence très polyvalente aide à combattre les infections virales de tout type (particulièrement utile contre les effets de l’hiver), mais aussi à lutter contre la fatigue, l’angoisse, l’insomnie…

Un peu d’histoire…

Entre le XVIe et le XVIIe siècle, le Camphrier de Chine est importé d’Asie jusqu’à Madagascar. A l’origine, cette espèce contient une grande concentration de camphre mais sa composition chimique va évoluer sur le sol malgache. Lors de son implantation dans les hauteurs de Madagascar, la plante mute et ne contient pratiquement plus de camphre mais elle s’enrichit en une autre molécule, le 1.8 cinéole. Ce qui donne naissance au Ravintsara, qui signifie en malgache « bonne feuille » (Ravina=Feuille, Tsara=Bonne).
C’est dans « Histoire de la grande Isle Madagascar » qu’on mentionne pour la première fois les propriétés de cette plante. On la décrit comme miraculeuse, capable de guérir toutes sortes de maladies et d’infections.
Ce n’est qu’en 1775 que l’huile essentielle de Ravintsara sera extraite pour la première fois par le pharmacien et chimiste Antoine Baumé puis quelques années plus tard, le botaniste Pierre Boiteau étudie et décrit ses effets thérapeutiques.
Le Ravintsara est souvent confondu avec une espèce endémique de Madagascar, le Ravensara aromatica dont la composition et les propriétés sont différentes.

Botanique

Nom commun : Ravintsara, Camphrier de Madagascar
Nom botanique : Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole
Famille : Lauracées

Arbre de taille moyenne (il peut atteindre 15m de haut), il possède des feuilles caractéristiques de la famille des Lauracées : ovales, persistantes et brillantes sur la face supérieure.

Partie distillée : la feuille
Floraison : de novembre à janvier

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol (10%)
Terpènes : Alpha et Beta pinènes (20%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-virale, anti-bactérienne, anti-catarrhale, expectorante, anti-inflammatoire, immunostimulante, neurotonique, énergisante, équilibrante puissante du système nerveux.

Indications

Infections virales de tout type : grippe, mononucléose, zona, herpes, gastro-entérites virales, hépatites virales
Baisse d’immunité, infections à répétition
Bronchites, rhino-pharyngites, sinusites, rhumes
Insomnie, dépression, angoisse
Fatigue profonde nerveuse et physique

Cinnamomum camphora

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et présente très peu de toxicité.

Recettes

Pour les infections virales : à utiliser en synergie avec Eucalyptus radiata et Melaleuca alternifolia.
Pour les insomnies, angoisse : à utiliser en synergie avec Citrus aurantium feuilles et Chamaemelum nobile.
Voie interne : 1 à 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.
Voie externe : peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Appliquer 3 gouttes du mélange pur sur la plante des pieds, les poignets et le plexus solaire pour les angoisses, insomnies. Appliquer le mélange dilué dans une huile végétale sur le thorax et le haut du dos en cas de grippe, rhume, bronchite ou sur le front en cas de sinusite.
Pour prévenir, n’hésitez pas à utiliser cette huile essentielle en diffusion le matin et le soir.