Articles

L’huile essentielle de petit grain bigarade (ou bigaradier) est obtenue par distillation des jeunes rameaux garnis de minuscules fruits au début de leur développement et semblables à de « petits grains ».  En aromathérapie, elle apporte calme, détente et harmonie par simple inhalation ou utilisée dans des préparations pour massages. Elle régule également la sécrétion de sébum et sera donc idéal pour les peaux grasses.

Un peu d’histoire…

Les Arabes ont introduit l’oranger en Europe au début du IXème siècle et le distillait au départ pour la parfumerie en Espagne. Ils l’utilisaient également comme arbre ornemental.

Tous les organes du bigaradier contiennent des essences (feuilles, fruits, fleurs, rameaux, écorce) mais pendant longtemps, seule la fleur a été utilisée pour son odeur très précieuse et parfumée. Ce n’est aux XVIIIème siècle qu’un médecin prône l’usage de la feuille de Bigaradier et qu’on commence à s’y intéresser pour ses propriétés antispasmodiques puissantes.

L’huile essentielle de petit grain bigarade est distillée à partir des rameaux portant les feuilles ainsi que de très jeunes fruits encore verts appelés « petits grains » d’où son nom de petit grain bigarade.

En parfumerie, elle appartient à la famille des Hespéridées, nom provenant de la mythologie grecque en référence aux Hespérides, filles d’Atlas vivant dans un jardin paradisiaque avec le pommier d’Or. Ce dernier donnait des fruits aux propriétés merveilleuses.

Botanique

Nom commun : Bigaradier, Oranger amer
Nom botanique : Citrus aurantium var. amara Feuilles
Famille : Rutacées

L’oranger amer est un arbre tropical plus résistant que les autres citrus et qui ressemble beaucoup à l’oranger doux. Il peut atteindre jusqu’à 15 mètres de haut.

Partie distillée : Jeunes rameaux
Origine : Madagascar, Bénin, Côte d’Ivoire

Principes actifs

Esters : Acétate de linalyle (45-60%), Acétate de neryle, Acétate de géranyle
Alcools terpéniques (monoterpénols) : Linalol (20-25%)
Monoterpènes  : β-pinène, β-myrcène, limonène

Propriétés thérapeutiques

Antispasmodique puissante : elle favorise la détente des muscles.
Calmante, sédative : elle facilite la détente et lutte contre le stress.
Anti dépressive, régulateur de la sphère émotionnelle : elle réduit les tensions quotidiennes et lutte contre les baisses de moral.
Régénérante, tonique cutanée : elle régule la sécrétion de sébum, purifie et revitalise la peau.

Indications

Spasmophilie
Stress, angoisse, anxiété, insomnie, déprime, lassitude
Surmenage, burn out, chocs émotionnels

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et présente très peu de toxicité.

Attention cependant à toujours l’utiliser diluée par précaution pour les enfants en bas âge.

Recettes

Choc affectif

1 goutte sur un morceau de sucre 3 fois par jour ou 2/3 gouttes sur la face interne des poignets en joignant ses mains autour du nez et en respirant 3 fois lentement et profondément.

Insomnie

1 goutte d’Ocimum basilicum + 1 goutte de Citrus aurantium feuilles + 1 goutte de Citrus reticulata sur un petit morceau de sucre le soir au coucher.

Jambes lourdes

1 goutte de Citrus aurantium feuilles + 1 goutte d’Ocimum basilicum + 1 goutte de Citrus limon sur un morceau de sucre le soir au coucher.

Stress, angoisse

3 gouttes sur la voute plantaire, la face interne des poignets, le plexus solaire.

Peau grasse

1 goutte dans votre crème hydratante pour purifier et tonifier.

Spasmes lors des règles chez la femme

Quelques gouttes diluées dans une huile végétale.

Nos produits contenant de l’huile essentielle de Petit Grain Bigarade

Avec sa très bonne tolérance cutanée, l’huile essentielle de lavande officinale est un must dans les trousses familiales ! En plus de son parfum agréable, elle possède de nombreuses propriétés : calmante, cicatrisante, anti-inflammatoire, antiseptique, antibactérienne… Nous partons aujourd’hui à la découverte de cette huile essentielle extraordinaire.

Un peu d’histoire…

Lavande vient du latin lavare qui signifie « laver ». En effet, autrefois on utilisait la lavande dans les lavoirs puis on en plaçait également dans le linge propre pour le parfumer. L’odeur fleurie très agréable de cette plante était très appréciée.

Les Egyptiens et les Grecs l’utilisaient également pour parfumer leurs bains.

Diverses utilisations étaient également faites : soin des plaies au 16ème siècle, contre la peste au 18ème siècle ou encore pour éloigner le mauvais œil.

C’est au 20ème siècle que les propriétés de la Lavande officinale ont commencé à être réellement étudié grâce à René Gattefossé, un des pères fondateurs de l’aromathérapie contemporaine. Très gravement brulé lors d’une explosion dans son laboratoire, il applique cette huile essentielle sur ses plaies et obtient des résultats spectaculaires confirmant les propriétés antiseptiques et cicatrisantes de l’huile essentielle de Lavande.

L’huile essentielle de Lavande est de nos jours très utilisée en parfumerie. On la retrouve très souvent comme note de tête dans différentes compositions.

C’est également une des huiles essentielles les plus utilisées en aromathérapie. Attention à ne pas la confondre avec Lavandula stoechas ou Lavandula spica qui ont des compositions biochimiques très différentes et par conséquent une utilisation thérapeutique bien différente. Il ne faudra également pas confondre l’huile essentielle de Lavande officinale avec l’huile essentielle de Lavandin qui est issue d’une espèce hybride. Leur composition chimique et leur odeur reste similaire sans pour autant être identique. La vraie lavande étant rare, elle est souvent falsifiée et remplacée par une huile essentielle de Lavandin plus bon marché mais beaucoup moins fine.

Botanique

Nom commun : Lavande vraie (sauvage) ou Lavande officinale (cultivée) ou encore Lavande fine
Nom botanique : Lavandula angustifolia
Famille : Lamiacées

Sous abrisseau poussant entre 700 et 1800m d’altitude.

Partie distillée : Les fleurs
Floraison de Juin à Juillet

Principes actifs

Esters : Acétate de linalyle, Acétate de lavandulyle, Acétate de géranyle (50%)
Alcools terpéniques (monoterpénols) : Linalol, Lavandulol, Alpha terpineol, Géraniol (35-45%)
Sesquiterpènes : Beta-caryophyllène (3-5%)

Propriétés thérapeutiques

Antispasmodique puissante, antalgique
Calmante, sédative, anti dépressive : elle permet de réparer les troubles du sommeil et les tensions diverses.
Cicatrisante, régénératrice cutanée : elle agit sur les plaies, brûlures, ulcère, irritation cutanée.
Elle est anti-inflammatoire, antiseptique et antibactérienne.

Indications

Crampes musculaires, contractures
Toux, asthme
Stress, angoisse, anxiété, insomnie
Acné, psoriasis, brulure, plaie
Rhumatismes

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et présente très peu de toxicité. Attention cependant à toujours l’utiliser diluer par précaution pour les enfants en bas âge.

Recettes

Brûlures, plaies, acné, eczéma

3 gouttes diluées dans une huile végétale à appliquer délicatement.

Insomnies, angoisses, stress

A utiliser seule ou en synergie avec Citrus aurantium feuilles et Chamaemelum nobile

Voie externe

Elle peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Appliquer 3 gouttes du mélange pur sur la plante des pieds, les poignets et le plexus solaire pour les angoisses, insomnies.

A utiliser également en diffusion pour une atmosphère apaisante et relaxante.

Pour parfumer vos armoires ou votre lessive

Pour parfumer votre linge, vous pouvez ajouter 2 gouttes à votre lessive.
Versez 2 gouttes sur un coton et placez-le dans votre armoire pour y diffuser une odeur agréable.

Nos produits contenant de l’huile essentielle de Lavande Officinale

Huile essentielle d'Ylang-Ylang (Cananga odorata)

L’ylang-ylang est une plante très appréciée des parfumeurs pour son odeur florale et épicée, mais elle recèle également de nombreuses vertus. En aromathérapie, l’huile essentielle d’ylang-ylang est employée comme tranquillisant. Elle régule le système nerveux et permet de combattre le stress et la dépression. Elle régule également la tension artérielle et le rythme cardiaque. L’huile essentielle d’ylang-ylang est relaxante et propice au plaisir des sens.

Un peu d’histoire…

L’ylang-ylang est un arbre originaire des Philippines. Son nom lui a d’ailleurs été donné par les Philippins et signifie “la fleur des fleurs”. Charmé par leur odeur suave et envoutante, un marin commença à en distiller les fleurs, à Manille aux Philippines. En Indonésie, les fleurs d’ylang-ylang sont traditionnellement répandues sur la couche des jeunes mariés pour stimuler leur nuit de noces.

Très rapidement, la distillation s’organise à plus grande échelle, essentiellement pour la parfumerie. L’ylang-ylang est introduit notamment à la Réunion, puis à Madagascar, aux Comores et à Mayotte où il s’acclimate facilement avec la chaleur humide des forêts tropicales.

Cette huile essentielle devient célèbre en 1926 avec le parfum Bois des Iles de Coco Chanel. Son odeur florale, épicée, chaude et envoutante séduit rapidement le milieu de la parfumerie et on la retrouve aujourd’hui dans de nombreux parfums. La distillation de cette huile essentielle, pouvant durer jusqu’à 20h, permet de recueillir plusieurs fractions avec des compositions légèrement différentes. L’aromathérapie utilise l’huile essentielle d’ylang-ylang à distillation complète, plus équilibrée chimiquement et plus riche thérapeutiquement. De son côté, la parfumerie préférera utiliser les premières fractions (recueillies en début de distillation) car plus fines et plus odorantes.

Botanique

Nom commun : Ylang-Ylang
Nom botanique : Cananga odorata
Famille : Annonacées

Arbre de 2 à 3m de haut au feuillage persistant. Il peut atteindre jusqu’à 30m de haut dans son milieu naturel (hors culture).

Partie distillée : Fleur

Principes actifs

Alcools terpéniques : Linalool (5 à 10%)
Sesquiterpènes : α-farnésène (5 à 10%), Germacrène-D (15 à 30%), β-caryohyllène (10 à 20%)
Esters terpéniques : acétate de géranyle (5 à 15%), acétate de benzyle (10%), benzoate de benzyle (5 à 10%)
Phénols aromatiques : paracrésol (5%)
Phénols M-éther : paracrésol M-éther (15%)

Propriétés thérapeutiques

Equilibrante nerveuse : sédative et relaxante pour les personnes trop excitées, tonique et euphorisante pour les personnes dépressives.
Calmante cardiaque et hypotensive : tranquillisante, elle permet de réguler la tension artérielle et le rythme cardiaque.
Antispasmodique puissante : elle aide à décontracter les muscles en cas de spasmes.
Antidouleurs : elle est antalgique et anti-inflammatoire.
Aphrodisiaque : tonique sexuelle (féminin), elle aide à exprimer ses émotions et sa sensualité.
Tonique circulatoire
Régénérant et tonique cutanée
Tonique capillaire
Cananga odorata

Indications

Hypertension artérielle, tachycardie
Fatigue sexuelle, frigidité
Stress, angoisse, insomnies, dépression
Douleurs musculaires intenses (contractures, crampes…)
Chute de cheveux
Douleurs spasmodiques

Contre-indications

Cette huile essentielle est déconseillée chez la femme enceinte pendant les 3 premiers mois de grossesse et chez l’enfant de moins de 3 ans.
Elle peut manifester des irritations cutanées à l’état pur chez certaines personnes.
En raison de ses propriétés hypotensives, il faut l’éviter en cas d’hypotension.
Son odeur entêtante peut déranger lorsqu’elle est trop dosée.

Recettes

Insomnies, Angoisses, Stress

Voie cutanée : 1 goutte sur les poignets 3 à 4 fois par jour ou 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Lavandula angustifolia dans 10ml d’huile végétale en massage sur le plexus solaire et le dos.

En diffusion : Quelques gouttes dans votre diffuseur.

Chute de cheveux

Ajoutez simplement 2 gouttes à votre dose de shampoing habituelle, laissez agir 5 minutes puis rincez abondamment.

Douleurs musculaires intenses

2 gouttes pures ou diluées sur les poignets, 3 fois par jour et respirer avec la méthode d’olfactothérapie.

Voie cutanée : 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Chamaemelum nobile + 10 gouttes d’huile végétale, à utiliser en massage sur la zone douloureuse.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’ylang-ylang

Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora)

L’huile essentielle de ravintsara fait partie des indispensables de l’aromathérapie ! Cette essence très polyvalente aide à combattre les infections virales de tout type (particulièrement utile contre les effets de l’hiver), mais aussi à lutter contre la fatigue, l’angoisse, l’insomnie…

Un peu d’histoire…

Entre le XVIe et le XVIIe siècle, le Camphrier de Chine est importé d’Asie jusqu’à Madagascar. A l’origine, cette espèce contient une grande concentration de camphre mais sa composition chimique va évoluer sur le sol malgache. Lors de son implantation dans les hauteurs de Madagascar, la plante mute et ne contient pratiquement plus de camphre mais elle s’enrichit en une autre molécule, le 1.8 cinéole. Ce qui donne naissance au Ravintsara, qui signifie en malgache « bonne feuille » (Ravina=Feuille, Tsara=Bonne).
C’est dans « Histoire de la grande Isle Madagascar » qu’on mentionne pour la première fois les propriétés de cette plante. On la décrit comme miraculeuse, capable de guérir toutes sortes de maladies et d’infections.
Ce n’est qu’en 1775 que l’huile essentielle de Ravintsara sera extraite pour la première fois par le pharmacien et chimiste Antoine Baumé puis quelques années plus tard, le botaniste Pierre Boiteau étudie et décrit ses effets thérapeutiques.
Le Ravintsara est souvent confondu avec une espèce endémique de Madagascar, le Ravensara aromatica dont la composition et les propriétés sont différentes.

Botanique

Nom commun : Ravintsara, Camphrier de Madagascar
Nom botanique : Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole
Famille : Lauracées

Arbre de taille moyenne (il peut atteindre 15m de haut), il possède des feuilles caractéristiques de la famille des Lauracées : ovales, persistantes et brillantes sur la face supérieure.

Partie distillée : la feuille
Floraison : de novembre à janvier

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol (10%)
Terpènes : Alpha et Beta pinènes (20%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-virale, anti-bactérienne, anti-catarrhale, expectorante, anti-inflammatoire, immunostimulante, neurotonique, énergisante, équilibrante puissante du système nerveux.

Indications

Infections virales de tout type : grippe, mononucléose, zona, herpes, gastro-entérites virales, hépatites virales
Baisse d’immunité, infections à répétition
Bronchites, rhino-pharyngites, sinusites, rhumes
Insomnie, dépression, angoisse
Fatigue profonde nerveuse et physique

Cinnamomum camphora

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et présente très peu de toxicité.

Recettes

Pour les infections virales : à utiliser en synergie avec Eucalyptus radiata et Melaleuca alternifolia.
Pour les insomnies, angoisse : à utiliser en synergie avec Citrus aurantium feuilles et Chamaemelum nobile.
Voie interne : 1 à 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.
Voie externe : peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Appliquer 3 gouttes du mélange pur sur la plante des pieds, les poignets et le plexus solaire pour les angoisses, insomnies. Appliquer le mélange dilué dans une huile végétale sur le thorax et le haut du dos en cas de grippe, rhume, bronchite ou sur le front en cas de sinusite.
Pour prévenir, n’hésitez pas à utiliser cette huile essentielle en diffusion le matin et le soir.