Huile essentielle d'Hélichryse Italienne - Immortelle (Helichrysum italicum)

L’huile essentielle d’hélichryse italienne est un anticoagulant et anti-hématome très puissant, d’où son surnom d’huile du boxeur. Nous vous faisons aujourd’hui découvrir cette huile essentielle extraordinaire que l’on retrouve très souvent dans les listes d’indispensables malgré son prix élevé, tant elle devient rapidement privilégiée pour soigner les petits bobos quotidiens.

Un peu d’histoire…

Son nom vient du grec « Helios » : soleil, et de « Chrysos » : or, allusion à la couleur et la disposition des fleurs de cette plante ressemblant à des petits soleils. Cette plante, aussi connue sous le nom d’immortelle en référence à ses fleurs qui ne se fanent pas, s’utilise depuis l’Antiquité. Dans la mythologie grecque, elle est employée en symbole de l’immortalité par Apollon. D’ailleurs, Théophraste, puis Pline et Dioscoride, mentionnaient déjà l’hélichryse dans leurs écrits.

Cette plante fut ensuite délaissée et ce n’est qu’au XIXème siècle qu’elle fut réutilisée avec Napoléon, puis dans les hôpitaux pendant la seconde guerre mondiale. Mais son utilisation thérapeutique ne fut réellement mise en œuvre qu’au XXème siècle lorsqu’on découvrit l’ensemble de ses propriétés extraordinaires.

La présence d’azulène donne à l’huile essentielle d’immortelle sa couleur vert émeraude si spécifique.
En effet, le genre Helichrysum compte plus de 400 espèces et seulement quelques-unes s’utilisent dans le domaine thérapeutique : H. angustifolium, H. gymnocephalum, H. bractiferum. Attention à ne pas les confondre car elles n’ont pas la même composition biochimique et, par conséquent, elles ont une activité thérapeutique différente. De plus, son prix élevé s’explique du fait du rendement de distillation très bas et de la faible disponibilité de cette huile essentielle par rapport à une demande forte et croissante.

Botanique

Nom commun : Hélichryse italienne, Immortelle
Nom botanique : Helichrysum italicum
Famille : Astéracées

Plante d’environ 20 à 30cm de haut avec des feuilles très fines, alternées et argentées.

Partie distillée : Sommités fleuries
Origine : Corse, Balkans

Principes actifs

Esters terpéniques : acétate de néryle (30 à 45%)
Cétones terpéniques : β-diones (5 à 10%)
Sesquiterpénes : Italicène, γ-curcumène (15 à 20%)
Monoterpènes : Limonène, Pinènes (15 à 20%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-hématome très puissante, anticoagulante, antiphlébitique : c’est LA plante de la circulation sanguine !
Anti-inflammatoire, Antalgique
Antispasmodique
Cicatrisante cutanée
Hypocholestérolémiante, elle va aider à faire baisser le taux sanguin de cholestérol.

Indications

Hématomes, phlébites, prévention de chirurgie
Arthrites, tendinites, déchirures musculaires, élongations
Couperose
Hypercholestérolémie

Contre-indications

Cette huile essentielle ne doit pas être utilisée chez les patients sous traitement anticoagulant, ni chez la femme enceinte et le bébé sans avis d’un médecin aromathérapeute.

Recettes

Hématomes, Coups

Récents : 2 à 6 gouttes pures (en fonction de l’étendue du coup) à appliquer immédiatement localement en massage. Vous pouvez aussi répétez 3 à 4 fois dans la journée selon le besoin.
Pour les enfants, il faut diluer dans une huile végétale d’Arnica.

Anciens : 2 gouttes d’Helichrysum italicum + 2 gouttes de Lavandula angustifolia + 2 gouttes Rosmarinus officinalis sb 1.8 cinéole diluées dans une huile végétale de Millepertuis. Appliquez ce mélange 2 à 3 fois par jour pendant plusieurs jours.

Entorses

Mélangez 2 gouttes d’Helichrysum italicum + 2 gouttes d’Eucalyptus citriodora diluées dans une huile végétale d’Arnica (4 gouttes). Appliquez localement plusieurs fois par jour pendant 3 jours.

Prévention de chirurgie

Grâce à ses propriétés réparatrices et anti-hématomes puissantes, vous pouvez appliquer 1 à 2 gouttes (suivant l’étendue) pures sur la zone concernée en prévention avant une intervention chirurgicale.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’hélichryse italienne

Huile essentielle de Gingembre (Zingiber officinale)

Le gingembre est très utilisé en tant qu’épice mais ses propriétés médicinales, notamment aphrodisiaques, sont reconnus depuis des siècles. En aromathérapie, l’huile essentielle de Gingembre stimule la digestion et possède des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, on l’utilise par exemple en cas de nausées ou contre le mal des transports. Elle apporte également tonus et énergie.

Un peu d’histoire…

Le nom Gingembre vient du sanskrit Singabera qui signifie “en forme de corne”, en lien avec la forme particulière du rhizome de gingembre.
Le Gingembre, originaire d’Asie, est une plante incontournable de la médecine chinoise et ayurvédique depuis plusieurs siècles. On l’utilisait traditionnellement, en Asie, pour ses propriétés digestives et aphrodisiaque, tonifiante.
Dioscoride, médecin grec du 1er siècle, décrira le gingembre et son utilisation médicinale dans son traité “De Materia medica”.
De nos jours, le gingembre est connu pour ses vertus aphrodisiaques et ses propriétés anti-nauséeuses. Il est également très apprécié en cuisine pour son goût chaud et piquant.

Botanique

Nom commun : Gingembre
Nom botanique : Zingiber officinale
Famille : Zingibéracées

Plante vivace tropicale d’environ 0.90m de haut avec des feuilles persistantes lancéolées et des fleurs blanches et jaunes.

Partie distillée : Rhizome
Origine : Madagascar, Bénin, Côte d’Ivoire

Principes actifs

Terpènes : α-pinène, camphène, limonène, β-phellandrène (15%)
Sesquiterpènes : γ-bisabolène, zingibérène, β-sesquiphellandrène, ar-curcumène (60%)
Sesquiterpénols : nérolidol, zingibérénol (3%)

Propriétés thérapeutiques

Stimulante digestive : carminative (favorise l’expulsion des gaz intestinaux, tout en réduisant leur production), stomachique (aide au fonctionnement de l’estomac et favorise la digestion), régulatrice du transit intestinal.
Tonique : anti-dépresseur physique et psychique, aphrodisiaque, tonique général
Antalgique
Anti-inflammatoire
Zingiber officinale

Indications

Flatulences, indigestion, constipation, inappétence, nausées, mal des transports Douleurs articulaires et rhumatismales
Bronchites catarrhales chroniques
Impuissance

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et par les enfants de plus de 3 ans.
Elle peut manifester des irritations cutanées à l’état pur chez certaines personnes.

Recettes

Nausées de grossesse

1 à 2 gouttes sur un support neutre (morceau de sucre, comprimé neutre, miel…), à garder sous la langue.

Nausées (hors grossesse) et mal des transports

2 gouttes de Citrus limon + 1 goutte de Zingiber officinale + 1 goutte de Mentha piperita sur un support neutre à garder sous la langue avant de partir et quand on en ressent le besoin pendant le voyage

Constipation

Voie orale : 1 goutte de Cinnamomum verum Ecorce + 1 goutte de Zingiber officinale + 1 goutte de Rosmarinus officinalis sb verbénone sur un support neutre après chaque repas.

Digestion

Voie cutanée : 2 gouttes de Zingiber officinale dans une huile végétale (dilution à 50%) en massage sur l’abdomen.

Nos produits contenant de l’huile essentielle de gingembre

Huile essentielle d'Ylang-Ylang (Cananga odorata)

L’ylang-ylang est une plante très appréciée des parfumeurs pour son odeur florale et épicée, mais elle recèle également de nombreuses vertus. En aromathérapie, l’huile essentielle d’ylang-ylang est employée comme tranquillisant. Elle régule le système nerveux et permet de combattre le stress et la dépression. Elle régule également la tension artérielle et le rythme cardiaque. L’huile essentielle d’ylang-ylang est relaxante et propice au plaisir des sens.

Un peu d’histoire…

L’ylang-ylang est un arbre originaire des Philippines. Son nom lui a d’ailleurs été donné par les Philippins et signifie “la fleur des fleurs”. Charmé par leur odeur suave et envoutante, un marin commença à en distiller les fleurs, à Manille aux Philippines. En Indonésie, les fleurs d’ylang-ylang sont traditionnellement répandues sur la couche des jeunes mariés pour stimuler leur nuit de noces.

Très rapidement, la distillation s’organise à plus grande échelle, essentiellement pour la parfumerie. L’ylang-ylang est introduit notamment à la Réunion, puis à Madagascar, aux Comores et à Mayotte où il s’acclimate facilement avec la chaleur humide des forêts tropicales.

Cette huile essentielle devient célèbre en 1926 avec le parfum Bois des Iles de Coco Chanel. Son odeur florale, épicée, chaude et envoutante séduit rapidement le milieu de la parfumerie et on la retrouve aujourd’hui dans de nombreux parfums. La distillation de cette huile essentielle, pouvant durer jusqu’à 20h, permet de recueillir plusieurs fractions avec des compositions légèrement différentes. L’aromathérapie utilise l’huile essentielle d’ylang-ylang à distillation complète, plus équilibrée chimiquement et plus riche thérapeutiquement. De son côté, la parfumerie préférera utiliser les premières fractions (recueillies en début de distillation) car plus fines et plus odorantes.

Botanique

Nom commun : Ylang-Ylang
Nom botanique : Cananga odorata
Famille : Annonacées

Arbre de 2 à 3m de haut au feuillage persistant. Il peut atteindre jusqu’à 30m de haut dans son milieu naturel (hors culture).

Partie distillée : Fleur

Principes actifs

Alcools terpéniques : Linalool (5 à 10%)
Sesquiterpènes : α-farnésène (5 à 10%), Germacrène-D (15 à 30%), β-caryohyllène (10 à 20%)
Esters terpéniques : acétate de géranyle (5 à 15%), acétate de benzyle (10%), benzoate de benzyle (5 à 10%)
Phénols aromatiques : paracrésol (5%)
Phénols M-éther : paracrésol M-éther (15%)

Propriétés thérapeutiques

Equilibrante nerveuse : sédative et relaxante pour les personnes trop excitées, tonique et euphorisante pour les personnes dépressives.
Calmante cardiaque et hypotensive : tranquillisante, elle permet de réguler la tension artérielle et le rythme cardiaque.
Antispasmodique puissante : elle aide à décontracter les muscles en cas de spasmes.
Antidouleurs : elle est antalgique et anti-inflammatoire.
Aphrodisiaque : tonique sexuelle (féminin), elle aide à exprimer ses émotions et sa sensualité.
Tonique circulatoire
Régénérant et tonique cutanée
Tonique capillaire
Cananga odorata

Indications

Hypertension artérielle, tachycardie
Fatigue sexuelle, frigidité
Stress, angoisse, insomnies, dépression
Douleurs musculaires intenses (contractures, crampes…)
Chute de cheveux
Douleurs spasmodiques

Contre-indications

Cette huile essentielle est déconseillée chez la femme enceinte pendant les 3 premiers mois de grossesse et chez l’enfant de moins de 3 ans.
Elle peut manifester des irritations cutanées à l’état pur chez certaines personnes.
En raison de ses propriétés hypotensives, il faut l’éviter en cas d’hypotension.
Son odeur entêtante peut déranger lorsqu’elle est trop dosée.

Recettes

Insomnies, Angoisses, Stress

Voie cutanée : 1 goutte sur les poignets 3 à 4 fois par jour ou 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Lavandula angustifolia dans 10ml d’huile végétale en massage sur le plexus solaire et le dos.

En diffusion : Quelques gouttes dans votre diffuseur.

Chute de cheveux

Ajoutez simplement 2 gouttes à votre dose de shampoing habituelle, laissez agir 5 minutes puis rincez abondamment.

Douleurs musculaires intenses

2 gouttes pures ou diluées sur les poignets, 3 fois par jour et respirer avec la méthode d’olfactothérapie.

Voie cutanée : 2 gouttes de Cananga odorata + 2 gouttes de Chamaemelum nobile + 10 gouttes d’huile végétale, à utiliser en massage sur la zone douloureuse.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’ylang-ylang

Huile essentielle d'Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

L’huile essentielle d’Eucalyptus radié est très efficace pour tous les problèmes ORL comme la grippe, le rhume, la bronchite, la toux ou la sinusite. Avec ses propriétés expectorantes et mucolytiques puissantes, elle vous accompagnera dans la lutte contre les désagréments de l’hiver.

Un peu d’histoire…

Cet arbre originaire d’Australie a été découvert en 1792 par le naturaliste français, Julien Houtou de la Billardière.
Les aborigènes d’Australie utilisaient traditionnellement les feuilles d’Eucalyptus radié pour panser les plaies et éloigner les moustiques.
Eucalyptus vient du grec qui signifie « eu » bien et « kaluptos » couvert.
Il existe différentes espèces d’Eucalyptus (plus de 800 espèces à ce jour) dont certaines fournissent des Huiles Essentielles de différentes compositions : Eucalyptus globulus, Eucalyptus radiata, Eucalyptus dives, Eucalyptus citriodora (Corymbia citriodora), Eucalyptus smithii, Eucalyptus polybractea, …
De par sa composition et son innocuité remarquable, l’huile essentielle d’Eucalyptus radié est la plus spécifique de la sphère ORL.

Botanique

Nom commun : Eucalyptus radié
Nom botanique : Eucalyptus radiata
Famille : Myrtacées

Arbre d’une trentaine de mètres et pouvant atteindre 50m de haut. Son tronc est gris-bleu avec une écorce caduque qui se détache en longs rubans. Ses feuilles sont lancéolées et se termine en pointes.

Partie distillée : la feuille

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol (14%)
Terpènes : Alpha et Beta pinènes (8%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-infectieuse, anti-virale, anti-catarrhale, expectorante, décongestionnante, mucolytique, immunostimulante, anti-bactérienne, anti-tussive, énergisante, tonique mentale.

Eucalyptus radié

Indications

Grippe, affections respiratoires aigües et chroniques
Bronchites, sinusites, rhumes, toux grasse
Perte d’énergie
Fatigue chronique, asthénies profondes, concentration difficile
Prévention de toutes infections virales

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et d’une innocuité remarquable contrairement à l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus qui peut parfois être contre-indiquée.

Recettes

En prévention :

Quelques gouttes dans un diffuseur ultrasonique pour se protéger de la grippe, rhume et toutes autres affections respiratoires.

Pour les affections respiratoires, grippes :

Voie interne : 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.
Voie externe : elle peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Mélanger 10 gouttes d’Eucalyptus radiata avec 10 gouttes de Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole et 10 gouttes de Melaleuca alternifolia dans une huile végétale (30 gouttes). Appliquer le mélange sur la nuque, ventre, bras et dos en cas de grippe, rhume, bronchite, toux ou sur le front en cas de sinusite. A renouveler, 4 à 5 fois par jour. Pour calmer la toux, ajouter 10 gouttes d’huile essentielle de Lavandula angustifolia

Pour la concentration ou pour lutter contre la fatigue :

Voie interne : 1 goutte d’Eucalyptus radiata sur un support neutre (miel, sucre, comprimé neutre…) à garder sous la langue.

Nos produits contenant de l’huile essentielle d’eucalyptus radié

Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora)

L’huile essentielle de ravintsara fait partie des indispensables de l’aromathérapie ! Cette essence très polyvalente aide à combattre les infections virales de tout type (particulièrement utile contre les effets de l’hiver), mais aussi à lutter contre la fatigue, l’angoisse, l’insomnie…

Un peu d’histoire…

Entre le XVIe et le XVIIe siècle, le Camphrier de Chine est importé d’Asie jusqu’à Madagascar. A l’origine, cette espèce contient une grande concentration de camphre mais sa composition chimique va évoluer sur le sol malgache. Lors de son implantation dans les hauteurs de Madagascar, la plante mute et ne contient pratiquement plus de camphre mais elle s’enrichit en une autre molécule, le 1.8 cinéole. Ce qui donne naissance au Ravintsara, qui signifie en malgache « bonne feuille » (Ravina=Feuille, Tsara=Bonne).
C’est dans « Histoire de la grande Isle Madagascar » qu’on mentionne pour la première fois les propriétés de cette plante. On la décrit comme miraculeuse, capable de guérir toutes sortes de maladies et d’infections.
Ce n’est qu’en 1775 que l’huile essentielle de Ravintsara sera extraite pour la première fois par le pharmacien et chimiste Antoine Baumé puis quelques années plus tard, le botaniste Pierre Boiteau étudie et décrit ses effets thérapeutiques.
Le Ravintsara est souvent confondu avec une espèce endémique de Madagascar, le Ravensara aromatica dont la composition et les propriétés sont différentes.

Botanique

Nom commun : Ravintsara, Camphrier de Madagascar
Nom botanique : Cinnamomum camphora sb 1.8 cinéole
Famille : Lauracées

Arbre de taille moyenne (il peut atteindre 15m de haut), il possède des feuilles caractéristiques de la famille des Lauracées : ovales, persistantes et brillantes sur la face supérieure.

Partie distillée : la feuille
Floraison : de novembre à janvier

Principes actifs

Oxydes terpéniques : 1.8 cinéole (60-65%)
Alcools terpéniques : Alpha-terpinéol (10%)
Terpènes : Alpha et Beta pinènes (20%)

Propriétés thérapeutiques

Anti-virale, anti-bactérienne, anti-catarrhale, expectorante, anti-inflammatoire, immunostimulante, neurotonique, énergisante, équilibrante puissante du système nerveux.

Indications

Infections virales de tout type : grippe, mononucléose, zona, herpes, gastro-entérites virales, hépatites virales
Baisse d’immunité, infections à répétition
Bronchites, rhino-pharyngites, sinusites, rhumes
Insomnie, dépression, angoisse
Fatigue profonde nerveuse et physique

Cinnamomum camphora

Contre-indications

Cette huile essentielle peut être utilisée par les femmes enceintes de plus de 3 mois et pour les bébés de plus de 6 mois. Elle dispose d’une très bonne tolérance cutanée et présente très peu de toxicité.

Recettes

Pour les infections virales : à utiliser en synergie avec Eucalyptus radiata et Melaleuca alternifolia.
Pour les insomnies, angoisse : à utiliser en synergie avec Citrus aurantium feuilles et Chamaemelum nobile.
Voie interne : 1 à 2 gouttes sur un support neutre jusqu’à 3 fois par jour.
Voie externe : peut s’utiliser pure ou en dilution dans une huile végétale. Appliquer 3 gouttes du mélange pur sur la plante des pieds, les poignets et le plexus solaire pour les angoisses, insomnies. Appliquer le mélange dilué dans une huile végétale sur le thorax et le haut du dos en cas de grippe, rhume, bronchite ou sur le front en cas de sinusite.
Pour prévenir, n’hésitez pas à utiliser cette huile essentielle en diffusion le matin et le soir.